Cameroun - Colère des ex-combattants séparatistes: Roger Justin Noah, le secrétaire général adjoint du MRC, pense que l’argent qui leur était destiné a pu être détourné

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Feb-2021 - 15h38   10018                      
6
Roger Justin Noah dans Droit De Réponse le 27 Décembre 2020 capture d'écran
L’opposant s’appuie sur des cas de distractions de fonds supposés sur les fronts où l’armée camerounaise est engagée pour étayer ses soupçons.

Roger Justin Noah croit que si les anciens combattants séparatistes ont manifesté lundi à Buea, c’est probablement parce que les ressources matérielles qui leur étaient destinées ont été détournées. Invité de la Matinale de radio Equinoxe ce 2 février 2021, le Secrétaire général adjoint du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a suspecté un détournement des fonds alloués à l’entretien et la réinsertion sociale de ces jeunes.

Il a cité ce qu’il considère comme des cas de détournements. A l’instar des vivres envoyés à l’armée en lutte contre Boko Haram à l’Extrême-Nord et qui, d’après lui, se sont retrouvés sur les marchés. Le haut cadre du MRC clame que pour avoir appris que les primes des soldats engagés dans l’Extrême-Nord ont été détournés, il n’est pas étonné de voir que «ceux qui sont dans ces camps de concentration-là vivent dans des conditions difficiles par manque d’argent ? Si vous vérifiez, vous allez vous rendre compte que cet argent a été détourné. Ce n’est pas que l’argent n’a pas été débloqué», croit-il. «Lorsqu’ils n’ont pas l’encadrement qu’il faut, ils se sentent mal à l’aise», a-t-il dit au sujet des ex-sécessionnistes.    

Roger Justin Noah martèle que «l’hypothèse la plus plausible est que cet argent a été détourné». «Nous sommes habitués au détournement de fonds dans ce pays», ajoute-t-il. Il  refuse de croire qu’une enquête apporterait quelque chose de nouveau vu que, soutient-il, les enquêtes ne sont jamais conclues. Il cite l’enquête sur le massacre des enfants et leurs mères à l’Extrême-Nord et celle sur la mort de Wazizi annoncée par l’ambassadeur de France au Cameroun qui demeurent toujours attendues.    

Pour lui, le programme Désarmement, Démobilisation et Réintégration (DDR) était une mauvaise réponse, un raccourci sur le chemin de la paix dans les régions anglophones. Il souhaite que le gouvernement mette en place les conditions d’un véritable retour à la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest avant de parler de DDR.

Roger Justin Noah rappelle à ce propos que son parti a proposé le dialogue et demandé la libération de tous ceux qui sont en prison du fait de la crise anglophone.  

 

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique