Cameroun - Combat politique: Après le RDPC, le MRC veut récupérer le bastion du SDF à Bafoussam

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Dec-2017 - 12h54   2265                      
1
Des militants du MRC Archives
Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun de Maurice Kamto veut conquérir l’arrondissement de Bafoussam 2è aux prochaines élections.

Bafoussam 2è attise les convoitises. Après le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), c’est au tour du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Le parti de Maurice Kamto veut conquérir la commune de Baleng, ce bastion du Social Democratic Front (SDF), resté imprenable.  

Dans son édition du 5 décembre 2017, La Nouvelle Expression (LNE) rapporte que le MRC a affiché son ambition au cours d’un meeting tenu dans le chef-lieu de la région de l’Ouest le 26 novembre. Plusieurs raisons justifient la volonté du MRC. C’est en effet à Bafoussam 2è que Maurice Kamto a vu le jour. Hors de de question donc pour ce dernier, de ne pas contrôler la commune de sa ville natale.

« Le président Kamto a dit, je perdrai partout, mais pas dans ma commune d’origine qui est Baleng », souligne Christophe Kamdem, secrétaire à la fédération régional du MRC pour l’Ouest. Ce dernier sait cependant que la mission ne sera pas facile à accomplir.

Mais le patron du MRC dans l’arrondissement de Bafoussam 2è est confiant. « Le SDF n’est pas là par miracle. Nous allons simplement travailler sur le terrain. Nous faisons une politique de proximité, nous faisons du porte-à-porte. Je pense qu’il y aura match », affirme Tefouet Tchoungang.  Selon lui, le MRC compte 170 unités déjà installées dans cette commune. Il espère franchir la barre des 200 unités avant les prochaines élections.

« Si chaque unité a seulement 100 militants, il est clair qu’avec autant d’unités que le MRC ait son mot à dire », ajoute Christophe Kamdem. Les choses ne seront pas pourtant aussi simples. Il faudra déloger le SDF de Ni John Fru Ndi, qui va sans doute s’accrocher à son dernier bastion dans la région de l’Ouest. et s’il faut ajouter les ambitions du RDPC, c’est clair que la lutte s’annonce acharnée.

 

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique