Cameroun - Commandement territorial: Les Gouverneurs des régions à Yaoundé pour désamorcer la bombe sociale

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Jul-2017 - 12h36   8432                      
0
Les Gouverneurs des Régions à Yaoundé en juillet 2016 Archives
La gestion de la crise anglophone, la guerre civile en Centrafrique qui a un impact grave sur les villes camerounaises situées à la frontière avec la RCA et la guerre contre Boko Haram seront entre autres sujets qui vont meubler à partir de ce jour, la rencontre entre les gouverneurs des dix régions du Cameroun et le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MINATD).

Dans un communiqué lu sur les ondes du Poste national de la CRTV hier lundi, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation précise que les retrouvailles des gouverneurs dans la capitale politique sont placées sur le thème «Autorités administratives, préservation de la paix sociale et protection de l’espace national».

Ce qui fait dire au quotidien Le Messager en kiosque ce mardi que la rencontre entre les chefs des unités administratives et le MINATD va permettre de faire le point de la situation dans le pays en général, mais également permettre d’examiner des sujets importants qui font la Une de l’actualité au Cameroun, pays que beaucoup présentent comme un brasier en raison des crises sociales que connaissent les populations des dix régions du pays.

Depuis novembre 2016, les enseignements sont perturbés. Après le mot d’ordre de grève des syndicats, lancé dans le Sud-Ouest et le Nord-Ouest, certains enseignants et élèves ont repris les cours, d’autres pas. L’année scolaire dans ces deux régions a été cahin-caha avec pour corollaire, les résultats peu reluisants enregistrés lors des examens officiels. La crise anglophone est loin d’être terminée.

Il faudra donc trouver des voies et moyens pour éloigner le spectre des «villes mortes» qui plane et surtout, gérer cette situation qui a mis à mal les activités économiques et commerciales dans cette zone, au même titre que la secte islamique Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord du pays, explique le tabloïd.

 

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique