Cameroun - Commutations et remises des peines: Des camerounais de la diaspora appellent à la décongestion totale des prisons pour lutter contre la propagation du Covid-19

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Apr-2020 - 08h39   3353                      
2
prison de Kondengui capture d'écran
Une pétition en ligne a été lancée, à cet effet, par Cameroon Patriotic Diaspora (CPD).

Selon Me Charles Tchoungang, ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats, interrogé par nos confrères de la CRTV, le média de service public, près de 3000 personnes devraient bénéficier du décret du Président de la République portant commutations et remises de peines, signé le 15 avril 2020.

Une goutte d’eau dans un océan de défis, estiment des camerounais de la diaspora qui «veulent des mesures à la hauteur du danger que représente le Coronavirus», rapporte le quotidien Le Messager dans son édition du 17 avril 2020.

«Dans le cadre de nos projets humanitaires et dès la contagion du Covid-19 en Occident et son arrivée en Afrique, nous avons lancé une vaste campagne visant à interpeller les gouvernements, notamment celui du Cameroun sur la gravité de ce virus… afin qu'ils puissent désengorger leurs prisons respectives pour la réduction de propagation du virus dans les prisons», confie dans les colonnes du journal Hugues Seumo, chargé de communication et secrétaire général de l'ASBL Cercle Belgo-Africain, une association créée en 2000 par des Camerounais.

«Nous avons estimé que les personnes incarcérées et le personnel de ces établissements pénitentiaires sont des personnes particulièrement à risque. Elles seront gravement touchées si des mesures drastiques ne sont pas immédiatement prises. Les risques de propagation de la maladie en milieu carcéral sont très élevés, et peuvent avoir des répercussions pour toute la communauté. La demande de libération de tous les prisonniers en détention provisoire vise à leur permettre de rentrer chez eux pour le confinement et de comparaître libre au moment où les services judiciaires vont à nouveau traiter de leur situation», précise-t-il.

D’après notre confrère, pour appuyer cette idée, une pétition en ligne a été lancée par Cameroon Patriotic Diaspora (CPD), une organisation citoyenne des Camerounais de la diaspora. «Le droit à la santé étant un droit fondamental de la personne humaine, nous avons décidé d’apporter notre pierre pour réduire la propagation du Covid-19 sur le territoire national. Aussi, avons-nous lancé au début du mois d'avril 2020, une pétition pour amener les gouvernement du Cameroun et des autres pays, dans le monde, à libérer immédiatement une catégorie de prisonniers croupissant dans les geôles», explique Jacques Megam, avocat au Barreau de Lyon, en France, et membre du CPD.

En ce qui concerne la catégorie de prisonniers qui devraient être libérés, il précise  qu’«il s’agit notamment de tous les prisonniers politiques qu’ils soient en détention provisoire ou condamnés définitivement, de tous les prisonniers en détention préventive puisqu’ils bénéficient de la présomption d’innocence, de ceux justifiant d’un domicile connu, et enfin des prisonniers ayant effectué au moins la moitié de leur peine».

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique