Cameroun - Compétitivité: Seulement 28% d'emballages du ciment produits par la Socarto

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Nov-2020 - 07h06   4079                      
0
Le Minmidt et le Pdg de Socarto Frédéric Nonos
L’entreprise camerounaise qui fait face à une rude concurrence entend conforter son monopole dans le segment cimenterie.

Sur une demande de 90 millions d'unités d'emballages de type ciment par an, la Société camerounaise de cartonnage, de fournitures de matériel scolaire et de bureau (SOCARTO) ne reçoit que des commandes de 30 millions d'unités de ses cimenteries partenaires (Cimencam, Dangote cement Cameroon, Medcem Cameroun, Cimaf, Egin S.A etc.....). C’est ce qui ressort de la visite effectuée le 20 novembre dernier dans l’entreprise par le ministre des Mines, de l'Industrie et du Développement Technologique (MINMIDT), Gabriel Dodo Ndocke.

Du magasin des matières premières à l'usine des produits finis en passant par l'atelier de sac de farine (atelier couture), le MINMIDT s'est imprégné des réalités de cette entreprise, sous la conduite de son Président directeur général, Samuel Njanga Kondo. L'entreprise détient en effet l'exclusivité de la production nationale des emballages type ciment depuis 1972. Mais elle ne reçoit que 28% des commandes des cimenteries locales.

Samuel Njanga Kondo attribue ce faible taux «aux importations massives d'emballages du ciment», ainsi qu'au «coût final de l'emballage produit localement». Pourtant, indique-t-il, la SOCARTO a consenti d'importants investissements afin d'accroître sa capacité de production, avec pour objectif de s'arrimer au boom des cimenteries  au Cameroun: «la Socarto étant la seule sacherie de la sous-région Cemac, a progressivement augmenté sa capacité de production qui est passée d'une chaîne de production au départ, à trois chaînes, dont deux dédiées aux sacs de type ciment, et une aux sacs de farine. Socarto a développé une stratégie pour répondre à la demande locale en renforçant ses unités consacrées à la production des emballages pour ciment», a précisé le Pdg de SOCARTO. 

La délégation ministérielle  a pu apprécier les différentes étapes de la fabrication  des emballages papiers des sacs de ciment de cette entreprise, au cours de la visite guidée par le patron des lieux, Samuel Njanga Kondo à la tête de cette structure depuis mars 2020 après le décès de son  père. Le Pdg de SOCARTO n’a pas manqué l’occasion de présenter les ambitions de sa structure. «Notre plan de développement est de devenir un levier régional avec l’intégration en cours de la Cemac et de la Ceeac dans une zone économique de 100 millions de consommateurs», a-t-il déclaré.

Cette visite, au-delà de s’imprégner de la filière ciment, apparaît aux yeux des hôtes comme une reconnaissance du gouvernement à l’endroit de SOCARTO, unique acteur à capitaux exclusivement camerounais dans l’industrie de l’emballage pour son impact en Afrique centrale depuis bientôt 50 ans. Créée depuis 1971, SOCARTO S.A alimente le marché camerounais et d’Afrique centrale en emballages de tous types. La production des emballages ciment occupe les 2/3 des unités de production de l’entreprise.

 

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique