Cameroun - Concours administratifs: Une association des jeunes de l’Est demande la réforme de l’équilibre régional

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Oct-2020 - 16h34   7251                      
12
Pétition des jeunes de l'Est capture d'écran
L’Association de la Jeune Elite Orientale vient de lancer une pétition qui vise à harmoniser pour les 10 régions, les quotas d’admission aux concours administratifs.

Profitant du débat autour la contestation par le mouvement «11 Millions de Nordistes» des derniers résultats du concours d’entrée à l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature), une association des jeunes de la région de l’Est initie une action visant à obtenir la réforme de l’équilibre régional.

L’Association de la Jeune Elite Orientale vient en effet de lancer une pétition pour refonte des quotas d’admissions aux concours administratifs.

«La présente pétition vise à obtenir la magnanimité habituelle du Président de la République, Son Excellence Paul Biya, pour que sous sa très haute Sagesse, de nouveaux quotas soient fixés, et que dans l'idéal, le principe d'une répartition équitable des places soit consacré, à savoir 10% de places pour chaque région», explique Cyrille Oundi, l’un des initiateurs de la pétition.

Dans un document parvenu à notre rédaction, les porte-voix de la revendication relèvent les disparités qui existent dans les pourcentages en vigueur depuis 60 ans. La région de l’Extrême-Nord par exemple bénéficie de 18% contre 4% seulement pour l’Est.

«À l'observation, il se dégage aujourd'hui une volonté majoritaire des camerounais et des camerounaises, pour que ces quotas soient révisés, afin qu'ils reflètent les évolutions et les nouvelles situations dans lesquelles se trouve aujourd'hui le Cameroun. Il convient du reste de préciser que depuis l'année 2000, le Premier Ministre a pris un décret fixant le régime général des concours administratifs, dans lequel il est expressément prévu la fixation de nouveaux quotas», notent les initiateurs.

Ils font ainsi des propositions schématisées d’un nouveau découpage, qui tienne compte des évolutions sociopolitiques et démographiques.

Ci-après, le reportage diffusé par Vision 4:

Pétition jeunes de l'Est (c) Vision 4

Voici le document explicatif de la réforme:

JUSTIFICATION DE LA REFONTE DES QUOTAS D'ADMISSION AUX CONCOURS ADMINISTRATIFS : 10% POUR CHAQUE RÉGION

Depuis l'accession du Cameroun à l'indépendance, il est appliqué un système de quotas pour l'accès des candidats par Régions, à l'occasion des concours administratifs, ainsi qu'il suit :

- Extrême-Nord: 18% 

- Centre: 15%

- Ouest: 13%

- Littoral: 12%

- Nord-Ouest: 12%

- Sud-Ouest: 8%

- Nord: 7%

- Adamaoua: 5%

- Sud: 5%

- Est: 4%

Ces quotas, différents par Régions, restent en vigueur jusqu'en 2020, malgré de nombreuses évolutions dans les situations qui ont guidé leur fixation 60 ans avant.

À l'observation, il se dégage aujourd'hui une volonté majoritaire des Camerounais et des camerounaises, pour que ces quotas soient révisés, afin qu'ils reflètent les évolutions et les nouvelles situations dans lesquelles se trouve aujourd'hui le Cameroun. Il convient du reste de préciser que depuis l'année 2000, le Premier Ministre a pris un décret fixant le régime général des concours administratifs, dans lequel il est expressément prévu la fixation de nouveaux quotas.

La présente pétition vise à obtenir la magnanimité habituelle du Président de la République, Son Excellence Paul Biya, pour que sous Sa Très Haute Sagesse, de nouveaux quotas soient fixés, et que dans l'idéal, le principe d'une répartition équitable des places soit consacré, à savoir 10% de places pour chaque Région.

Vive le Cameroun uni, solidaire et indivisible !

 

PROPOSITION D'UN SCHÉMA DE REFONTE DES QUOTAS APPLICABLES AUX CONCOURS ADMINISTRATIFS

En tenant compte de la nécessité de trouver un juste équilibre combinant un traitement équitable des régions et la prise en compte des réalités sociologiques,  notamment la taille de la population vivant sur le territoire de chaque région, et à défaut de l'application d'une égalité parfaite par affectation de 10% de places à chaque région, le schéma ci-après pourrait être adopté :

  1. PRÉSENTATION DES DONNÉES DÉMOGRAPHIQUES AU 1ER JANVIER 2010 (SOURCE BUCREP)
  1. Première catégorie: régions ayant +2 millions d'habitants

Centre: 3 525 664

Extrême-Nord: 3 480 414

Littoral: 2 865 795

Nord: 2 050 2292

Deuxième catégorie  régions ayant entre 1 et 2 millions d'habitants

Nord-Ouest: 1 804 695

Ouest: 1 785 285

Sud-Ouest: 1 384 286

Adamaoua: 1 015 622

Troisième catégorie: régions ayant -1 million d'habitants

Est: 801 968

Sud: 692 142

SCHÉMA DE LA REFONTE DES QUOTAS

  1. PREMIÈRE ÉTAPE DE LA RÉPARTITION

La première étape de la répartition consiste à attribuer à chaque région un quota de base, qui sera le même pour tous, à savoir 07 places par région, pour un total de 70/100 places, 70% du total des places disponibles.DEUXIÈME ÉTAPE DE LA RÉPARTITION

La deuxième étape de la répartition consiste à attribuer à chaque région un supplément de places, par répartition du solde de 30 places, soit les 30% restant ci-dessus, en appliquant un différentiel sur la base de la taille de la population, ainsi qu'il suit :

B.1. Première catégorie: régions ayant +2 millions d'habitants

Centre: +5

Extrême-Nord: +4

Littoral: +4

Nord: +3

B.2. Deuxième catégorie: Régions ayant entre 1 et 2 millions d'habitants

Nord-Ouest: +3

Ouest: +3

Sud-Ouest: +3

Adamaoua: +2

B.3. Troisième catégorie: régions ayant -1 million d'habitants

Est: +2

Sud: +1

  1. RÉCAPITULATIF DE LA RÉPARTITION

B.1. Première catégorie : régions ayant +2 millions d'habitants

Centre: 7+5 = 12%

Extrême-Nord: 7+4 = 11%

Littoral: 7+4 = 11%

Nord: 7+3 = 10%

B.2. Deuxième catégorie : régions ayant entre 1 et 2 millions d'habitants

Nord-Ouest: 7+3 = 10%

Ouest: 7+3 = 10%

Sud-Ouest: 7+3 = 10%

Adamaoua: 7+2 = 9%

C.3. Troisième catégorie: régions ayant -1 millions d'habitants

Est: 7+2 = 9%

Sud: 7+1 = 8%

Soit 70%+30% = 100%

N.B: Il convient de faire observer que malgré les différences démographiques entre les régions, la République a déjà opté pour un traitement égalitaire des régions en ce qui concerne notamment 1) le nombre de sièges de sénateurs, 2) le nombre de sièges de conseillers régionaux, 3) le montant de la dotation générale à la décentralisation affecté à chaque commune (100 millions par commune), 4) le montant de l'enveloppe d'appui budgétaire à l'entretien des routes (27 millions pour chaque commune).

Pourquoi la répartition des places pour les concours administratifs ne se ferait-elle pas également sur une BASE ÉGALITAIRE ?

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique