Cameroun - Congestion du Terminal à conteneurs du PAD/Faustin Dingana (directeur délégué de la Régie du Terminal à Conteneurs): «Nous avons appris que certains activistes sur des réseaux sociaux numériques ont fait croire à l’opinion, qu’il y avait un certain engorgement»

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-Feb-2021 - 12h22   3695                      
6
Faustin Dingana archives
Dans une interview accordée au journal Le Messager édition du 22 février 2021, le directeur délégué de la RTC réfute les informations faisant état de la congestion du Terminal à conteneurs du Port Autonome de Douala.

Des informations abondamment relayées sur les réseaux sociaux ces derniers jours font état d’une congestion du Terminal à conteneurs du port Autonome de Douala (PAD). Des informations infondées, soutient le directeur délégué de la Régie du Terminal à Conteneurs (RTC) du PAD.

Dans une interview accordée au journal Le Messager de ce lundi 22 février 2021, Faustin Dingana rappelle que la congestion à ses manifestations. «Les navires rentrent et sortent. Pas de camions en attente. Nous servons tous nos clients en temps et en heure, avec satisfaction. Je pense que ce n’est pas sur les réseaux sociaux numériques qu’il faut aller chercher l’information. Approchez les armateurs, les chargeurs et aux autres acteurs de la place portuaire, pour savoir s’il y a une congestion ou pas au Terminal à conteneurs. Ils vous le diront», soutient-il.

Le directeur délégué de la RTC précise qu’une stratégie a été mise en place afin d’éviter toute congestion au niveau du Terminal à Conteneurs. «La première composante de cette stratégie a consisté à éviter une augmentation des coûts de passages, à ne pas faire de transfert de conteneurs de notre Yard principal vers notre yard secondaire qui est le ICT. Ce qui a amené le terminal à situer le taux d’occupation de son yard autour de 62% alors qu’en 2019, il était de 65%. A l’observation des chiffres, on peut croire qu’il y a congestion. La congestion suppose qu’il y a un phénomène de blocage. Les navires ne peuvent pas entrer. Les camions sont bouchonnés. Vous avez vu les manifestations de la congestion les années antérieures. Ce n’est pas donc une vue de l’esprit», déclare Faustin Dingana.

 Selon lui, «faire de transfert amène à gagner de l’argent. Chaque conteneur transféré procure de l’argent à l’opérateur. Nous avons fait le choix de faire faire de l’économie à nos chargeurs. Maintenir sur la plateforme principale, tous les conteneurs. Ce qui a entraîné un taux d’occupation de 62%. Nous sommes en état d’encombrement. Notre terminal est encombré par des conteneurs qui séjournent longtemps», relève le directeur délégué de la RTC qui ajoute également qu’il «faut résoudre ce problème d’encombrement, consécutif aux espaces de réparation que nous avons dégagés sur le terminal».

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique