Cameroun - Conseil de Sécurité de l’ONU: La situation actuelle au Cameroun était à l’ordre du jour

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-May-2019 - 15h23   2482                      
1
Réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, le 26 septembre 2018 à New York AFP/Archives/Don EMMERT
Bien que ce ne soit pas une réunion formelle comme annoncée, le Conseil de Sécurité a quand même débattu de la situation sociopolitique du Cameroun lors d’une réunion informelle convoquée par les Etats-Unis.

La situation de crise actuelle dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest a été au cœur des débats dans une réunion informelle du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Elle a été convoquée par les Etats-Unis. Dans son édition du 14 mai 2019, le quotidien Emergence rapporte que la situation du pays a été décortiquée par le Conseil de Sécurité.

Lors de cette réunion présidée par les USA, tous les pays représentés au Conseil de Sécurité se sont prononcés. «La plupart ont brossé un tableau plutôt sombre de la situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Tous ceux qui ont pris la parole ont présenté exemple à l’appui, le désastres humanitaire qui a cours dans ces régions», renseigne le journal.

Les participants au Conseil de Sécurité ont exposé à tour de rôle, sur les informations qu’ils ont de la situation dans les régions anglophones du pays. C’est ainsi qu’ils ont dénombré des accusations de viol, des centaines de morts répertoriés, plus de 500 000 personnes qui ont fui leurs maisons et plus de 40 000 réfugiés dénombrés au Nigéria.

Le journal note que, «D’autres griefs ont été formulés, dont des attaques contre les hôpitaux et leurs personnels soignants, l’éducation qui est prise en otage, car moins de 15% des enfants ont accès à l’école».

Après un exposé d’un participant qui expliquait que les ONG ont du mal à avoir accès aux personnes en détresse, parce que les séparatistes ont rendu ces régions invivables; la partie anglophone du Cameroun a été comparée au Soudan du Sud.

«Nous devons tout faire pour stopper cela»; a déclaré le representant de l’Allemagne.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique