Cameroun - Coopération: La Banque Marocaine du Commerce Extérieur accorde un prêt de 25 milliards de FCFA au gouvernement pour la rénovation du Centre national de réhabilitation des personnes handicapées (Yaoundé)

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 01-Jul-2020 - 09h58   2783                      
2
Centre de réhabilitation des personnes handicapées archives
Le président de la République Paul Biya a signé, le 24 juin 2020, un décret habilitant le ministre de l’Economie à signer avec la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE), un accord de prêt pour le financement de la première phase du projet de rénovation du CNRPH.

Les travaux de rénovation du Centre national de réhabilitation des personnes handicapées d’Etoug-Ebé (CNRPH) à Yaoundé devraient démarrer dans les prochains jours.

Cependant, «le démarrage des travaux passe par les préalables: la convocation des partenaires marocains par le MINEPAT pour la signature du prêt (38.112.254 euros, soit environ 25 milliards de FCFA); la contractualisation de la maîtrise d'œuvre et des contrôles par le ministère des Marchés Publics à une entreprise camerounaise», précise le quotidien Le Messager dans son édition du 1er juillet 2020.

En attendant cette étape, la première phase du projet de rénovation du CNRPH par le consortium Marocain «Dispresso SA» et financée par la BMCE porte sur les travaux de: «la construction et l'équipement d'un bâtiment R+3 avec prise en compte de l'approche handicap dans les voies d'accès, abritant la direction générale et les autres services administratifs; la construction d'un bâtiment médico technique R+1 équipé de matériels: radiographie conventionnelle, échographie, scanner, laboratoire d'analyses médicales, banque de sang».

«La construction d'un nouveau bâtiment hospitalier R+2 de 240 lits avec équipements médicaux, lits, meubles et literie avec respect de l'approche handicap dans les voies d'accès (rampes); la construction d'un bâtiment d'astreinte plein pied pour spécialistes ou invités de passage, les prestations spécialisées au CNRPH et pour le personnel d'astreinte», révèle le journal.

Le projet prévoit également «la construction d'une nouvelle enceinte sur près de 1500 m avec un système de vidéo surveillance pour sécuriser les patients, le personnel et les équipements vu l'insécurité de l'environnement».

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique