Cameroun - Coopération: La Banque Mondiale fustige les lenteurs dans l’implémentation des projets contenus dans le portefeuille de coopération avec le Cameroun

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Mar-2019 - 10h19   2043                      
5
banque mondiale archives
L’Institution de Betton Woods menace de réduire ses engagements si rien n’est fait.

La Banque mondiale finance 17 projets au Cameroun, pour un montant estimé à plus de 2 milliards de dollars. L’Institution de Bretton Woods, menace aujourd’hui de réduire ses engagements à cause des «lenteurs enregistrées dans la mise en vigueur des projets du portefeuille», peut-on lire dans la version en ligne du journal Intégration ce 20 mars 2019.

Au cours de la revue annuelle  de la coopération Banque mondiale-Cameroun qui se tient du 19 au 20 mars au Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire,  Mazen BOURI,  représentant de  la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, l’Angola, la Guinée Equatoriale, le Gabon et Sao Tome et Principe a révélé que «ce délai a plus que doublé entre 2016 et 2019 passant de 6.7 mois en 2016 à plus de 14 mois en 2019 . 7 projets sont notamment impactés par ces lenteurs. Ils sont  en attente de la déclaration de leur mise en vigueur alors qu’ils ont été approuvés depuis plus d’un an pour certains».

Pour le diplomate, «les limites sur les décaissements ne sont-ils pas de nature à faciliter l’exécution satisfaisante des projets. C’est ainsi que le taux de décaissement sur l’année fiscale 2019 n’excédera pas 7% contre 18% en 2018 et 22% en 2017».

«Cette situation dans laquelle les projets risquent de ne pas être achevés dans les délais convenus, de manière satisfaisante et l’atteinte des objectifs de développement compromis signifie un ralentissement de la croissance et de la lutte contre la pauvreté. Au-delà de ces conséquences immédiates, l’engagement de la Banque pourrait s’en trouver diminué du fait d’un ralentissement de la préparation et de la soumission au Conseil d’Administration de nouvelles opérations», prévient le représentant de la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique