Cameroun - Coopération: Le Cameroun veut garder le siège de l’Union des Confédérations africaines des Sports sur son territoire

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Jan-2021 - 16h39   4534                      
1
Logo UCSA archives
C’est ce qui ressort de l’audience que le ministre des Relations Extérieures, Lejeune Mbella Mbella, a accordée au bureau exécutif de l’Union des Confédérations africaines des Sports le 15 janvier dernier à Yaoundé.

Le ministre des Relations Extérieures (MINREX), Lejeune Mbella Mbella, a reçu en audience le bureau exécutif de l’Union des Confédérations africaines des Sports (UCAS) le 15 janvier dernier à Yaoundé. D’après le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 18 janvier 2021, lors de cette audience, le Cameroun, par la voie de son MINREX a laissé entendre qu’il «souhaite que le siège de l’Union des Confédérations africaines des Sports demeure sur son territoire».

Face au vœu du Cameroun, le président du bureau exécutif de l’UCSA, l’égyptien Ahmed Nasser Mohamed, a rassuré sur la disponibilité de son organisation à rester fixé au Cameroun. «Nous n’avons jamais enlevé le quartier général d’ici, mais nous étions juste en négociations. Notre président nous a demandé de ne pas quitter le Cameroun car les relations entre le Cameroun et l’Égypte sont très bonnes», a indiqué le président du bureau exécutif de l’UCSA dans les colonnes du journal.

L’UCSA a des projets pour le Cameroun qui devraient être prêts d’ici huit mois. D’après notre confrère, ces projets concernent entre autres: «l’animation de la jeunesse dans le domaine du sport». D’après Ahmed Nasser Mohamed, «une feuille de route avait déjà été conjointement établie entre l’UCSA et le gouvernement camerounais. L’accord de siège entre l’Union des Confédérations africaines des Sports et le Cameroun a été signé le 11 juin 2012. Les responsables de cet organisme ont intégré leurs bureaux à Yaoundé en mai 2016», peut-on lire.

L’UCSA a été Créée le 23 juillet 1998 à Abidjan, en Côte-d’Ivoire. Elle vise entre autres, à «promouvoir la compréhension, la coopération et l’aide mutuelle entre les confédérations sportives africaines; promouvoir et encourager la participation féminine à la pratique du sport et à l’administration des structures sportives; coopérer avec l’Union africaine, les Etats africains et les organisations sportives internationales pour la conception et la mise en œuvre des politiques sportives en Afrique; contribuer à la promotion des sports traditionnels, et au développement des sports olympiques et non olympiques en Afrique», lit-on.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique