Cameroun - Coopération: Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés remercie le Cameroun pour le rôle joué dans l’accueil et l’encadrement des réfugiés

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Sep-2021 - 14h38   1960                      
0
Raouf Mazou, assistant du Haut-commissaire archives
C’est ce qu’a déclaré l’assistant du haut-commissaire en charges des Opérations, Raouf Mazou, le 8 septembre 2021 lors de sa visite au ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji.

Dans l’après-midi du 8 septembre 2021, le ministre de l’Administration Territorial (MINAT), Paul Atanga Nji, a reçu une délégation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Un peu plus tôt dans la matinée, c'est le Premier Ministre Joseph Dion Ngute, qui l'a reçu en audience. Cette délégation était conduite par Raouf Mazou, assistant du haut-commissaire en charge des Opérations. Nommé en février 2020, Raouf Mazou est venu prendre le pouls de la situation des réfugiés dans la zone du bassin du Lac Tchad.

«Ma présence ici consiste à remercier le Cameroun pour le rôle qu’il joue avec pratiquement un demi-million de réfugiés venant du Nigeria et de la Centrafrique», a déclaré le fonctionnaire onusien dans les colonnes du quotidien Cameroon Tribune en kiosque ce 9 septembre 2021.

Cette visite de près d’une semaine au Cameroun (7 septembre - 13 septembre 2021) «devra être l’occasion d’examiner les possibilités d’accroissement de l’aide au Cameroun pour lui permettre de poursuivre l’encadrement des réfugiés. Les échanges avec le ministre de l’Administration territoriale lui ont également donné l’occasion d’aborder la question du retour volontaire des réfugiés vers leur pays d’origine. Ici, il a reconnu que si le Nigeria présente quelques facilités en la matière aujourd’hui, ce n’est pas entièrement le cas pour la République centrafricaine», lit-on.

Le système des Nations Unies tient à encourager ceux qui veulent retourner dans leurs pays respectifs, dans le cadre des deux accords tripartites signés pour la circonstance. Dans le cadre de cette audience, le MINAT a aussi discuté de la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest avec l’assistant du Haut-commissaire en charge des Opérations.

Ainsi, Raouf Mazou, a confié à son interlocuteur que «les autres agences du Système des Nations unies et même la Banque mondiale resteront aux côtés du Cameroun pour l’appuyer dans l’encadrement des réfugiés. Le but ultime étant de passer d’une situation d’assistance humanitaire à celle du développement en vue de faire de ces hommes et femmes, des acteurs de développement à part entière dans les pays d’accueil», écrit le reporter.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique