Cameroun - Coopération: Le maire de Ngambè (Littoral) signe un accord avec la société suisse Firmenich pour l’exploitation et la commercialisation du Mbongo’o et Hiomi, deux ressources génétiques du Cameroun

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-Jul-2021 - 05h20   5025                      
0
Présentation de l'accord Whatsapp
L’exploitation de ces deux produits de la biodiversité bénéficiera aux populations du village Pimbo, d’où ils sont extraits.

Les ressources du sol et de la forêt de Pimbo, un village de Ngambè dans le département de la Sanaga-Maritime, région du Littoral, profiteront désormais aux populations locales. Deux conventions ont été signées le 21 juillet 2021 à Yaoundé entre le maire de Ngambè au nom de la communauté de Pimbo et le directeur général de la firme suisse Firmenich S.A,  l’un des leaders mondiaux de la commercialisation des aromes et de la fragrance.

La signature des conditions convenues d'un commun accord (CCCA), à laquelle a assisté le ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (MINEPDED) pour poser l’onction du gouvernement, encadrent à présent la recherche, l’exploitation et le partage équitable des revenus du Mbongo’o et Hiomi, deux ressources génétiques connue dans l’art culinaire camerounais.

Deux petites ressources qui vont permettre au Cameroun d’engranger d’importantes devises grâce à sa riche biodiversité. « On se rend compte qu’en exploitant une seule ressource, on peut obtenir en fin d’année 15 millions de FCFA. Si on prend 1000 plantes espèces, on est à 150 milliards de FCFA par an. Or nous savons que notre pays est très riche en biodiversité avec près de 8000 plantes, ce qui nous fait un gain de 1200 milliards de FCFA par an », a calculé le MINEPDED, Hele Pierre.

« C'est un grand jour pour nos populations en général et le village Pimbo en particulier, qui verront leurs conditions de vie changer, comme le prévoit la convention signée ce jour », s’est réjoui Simon Pierre Bimaï. Le maire de la commune de Ngambè a encouragé les investisseurs à explorer la riche nature de sa commune, pour y déceler d'autres ressources susceptibles d'entretenir des partenariats gagnant-gagnants. D’autres accords devraient suivre, étant donné que la loi régissant l’accès aux ressources génétiques a été ratifiée par le chef de l’Etat le 7 juillet 2021. Rappelons qu’une ressource génétique ou ressource biologique est définie par la Convention sur la diversité biologique (CDB) comme du matériel d'origine végétale, animale, microbienne ou autre, contenant des unités fonctionnelles de l'hérédité.

 

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique