Cameroun - Coopération militaire: Voici ce que le Cameroun va perdre suite à la réduction de l’aide militaire américaine

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Feb-2019 - 13h09   4367                      
10
Un char d'assaut de l'armée camerounaise Archives
C’est une enveloppe de plus de 9 milliards de FCFA qui s’envole avec la décision des Etats-Unis de réduire leur aide militaire en faveur du Cameroun

Un coup dur pour l’armée camerounaise ! Selon la chaîne d’informations en continue américaine CNN, Les Etats-Unis d’Amérique ont décidé de réduire de de 9 milliards de FCFA, leur aide militaire en faveur du Cameroun. Le gouvernement américain dénonce l’enlisement de la crise anglophone, marquée par le manque de progrès vers une de sortie de crise. Le pays de Donald Trump pointe également de nombreuses violations de droits de l’Homme, attribuées à l’armée camerounaise.

Ces sanctions portent notamment sur le programme de formation et de pièces de rechange de l’avion C-130 appartenant au Cameroun; la fourniture de quatre bateaux patrouilleurs de classe Defender et de neuf véhicules blindés; l’arrêt de la possibilité pour le Cameroun de postuler pour le programme de partenariat d’Etat; l’arrêt de la livraison et de la formation pour un système radar, des pièces de rechange pour véhicules blindés et la formation pour les hélicoptères.

Interrogé par Equinoxe Radio ce 8 février 2019, Joseph Le Angoula, chercheur sur les questions de sécurité et de géostratégie analyse que «les Etats-Unis critiquent la manière avec laquelle l’armée camerounaise gère les différentes crises sécuritaires. Les lois américaines interdisent à leur exécutif d’apporter de l’aide aux armées soupçonnées de se livrer aux violations des droits de l’Homme», dit-il.

L’universitaire rappelle qu’en 2015, l’administration de l’ex-Président américain, Barack Obama, avait infligé des sanctions similaires à l’armée nigériane, accusée à l’époque de multiples abus dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram

«Le Cameroun perd une précieuse assistance au niveau de l’expertise technique Ce sont environ 17 millions de dollars, donc c’est un coup dur d’autant plus qu’aujourd’hui, le Cameroun est confronté à d’énormes difficultés financières qui sont notamment liées aux deux fronts ouverts contre l’insurrection séparatiste et de Boko Haram» fait savoir Le Angoula.

Pour lui, la meilleure réponse que le gouvernement pourrait donner à ces sanctions, «c’est d’être à l’écoute. Autant il n’a pas été à l’écoute de la société civile camerounaise et de l’opposition politique, autant il n’est pas à l’écoute des demandes américaines. Les officiels du département américain de la Défense demandent l’ouverture d’une enquête contre les allégations crédibles de violations graves des droits humains; de punir les auteurs de ces violations et de rendre publiques ces sanctions», conclue le chercheur.

Fred BIHINA

 

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique