Cameroun - Coup de gueule: L’artiste Lady Ponce dénonce le «business» orchestré par les formations hospitalières autour du Coronavirus

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-May-2020 - 14h13   6369                      
17
Lady Ponce Archives
Selon cette dernière, les hôpitaux associent la plupart des décès au Coronavirus pour toucher des primes.

Dans les formations hospitalières du pays, la prise en charge des malades infectés par le Covid-19 est  au centre de la controverse.  Depuis le déclenchement de cette pandémie sur le territoire national, les patients se plaignent régulièrement des déboires que leur font vivre le personnel médical. Les plaintes qui reviennent fréquemment sont celles en rapport avec le non-respect de la gratuité des soins, l’accueil, et les soins proposés aux malades.

Mais ce n’est pas tout. A l’ère du coronavirus, la chanteuse de Bikutsi, Lady Ponce, dénonce le fait que certains hôpitaux du pays soient devenus le lieu d’expérimentation d’une escroquerie odieuse. En effet, dans une déclaration publiée le lundi 18 avril 2020 sur son Facebook, l’auteur de l’électrisant tube à succès «Secoue Secoue», croit savoir que la plupart des décès survenus au sein des formations  hospitalières ces dernières semaines, sont systématiquement mis  sur le compte du Covid-19 par le personnel médical, ceci, pour toucher davantage de primes.

«Ma belle-fille a été  hospitalisée depuis un peu plus d’un mois pour infection pulmonaire selon le diagnostic des médecins et du service hospitalier. Comment pouvez-vous concevoir qu’après sa mort, le diagnostic change subitement?

 Sur un coup de tête nous quittons d’une infection pulmonaire sans jamais avoir mentionné le coronavirus pour un cas de coronavirus…  Ce matin à 4heures, ma belle-fille a rendu l'âme. Mon neveu a voulu emmener le corps à la morgue et tout d’un coup comme par magie le médecin nous sort un diagnostic magique  «  coronavirus » .Comment peut-on  prendre la chose au sérieux ? Le Coronavirus est devenu un vrai fonds de commerce dans nos hôpitaux. ARÊTEZ ARRÊTEZ ET ARRÊTEZ avec le trafic des corps.  

Jusqu'où ira cette escroquerie organisée? Le nouveau business est né au Cameroun. Plus les hôpitaux déclarent  des cas de Coronavirus, plus ils ont des primes», a-t-elle déclaré.

Ci-dessous l’intégralité de sa publication

Le nouveau Business est né au Cameroun...

Comment pouvons-nous être sérieux, dans une société incertaine et illogique? C’est quand même scandaleux, ce qui se passe dans notre pays. 

La surprise, le chantage et le manque de sérieux sont devenus monnaie courante.

Face à l’incertitude on ne peut que voir le complot. 

Ma belle-fille a été  hospitalisée depuis un peu plus d’un mois pour infection pulmonaire selon le diagnostic des médecins et du service hospitalier. Comment pouvez-vous concevoir qu’après sa mort, le diagnostic change subitement?

 Sur un coup de tête nous quittons d’une infection pulmonaire sans jamais avoir mentionné le coronavirus pour un cas de coronavirus? Où sommes-nous là ? Veut -on nous dire qu’on est dans un pays dans lequel on est hospitalisé pendant plus d’un mois pour une maladie donc les factures et les médicaments sont payés par la famille et on meurt d’une autre maladie dont aucun symptôme n’a été déclaré à la même famille ?

Pourquoi tous les gens et toute la famille qui étaient à son chevet pendant ces trois mois d'hospitalisation ne sont pas convoqués pour se faire examiner? Pourquoi n’était-elle pas isolée tout au long de son hospitalisation  et était autorisée à être en contact avec tout le monde? Pourquoi c’est son cadavre qui doit être bloqué pour des motifs de protection ? Alors dans pendant son hospitalisation, elle ne représentait aucun danger et avait la latitude de recevoir des visites. Je dis  STOP, STOP ET STOP.

 Ce matin à 4heures, ma belle-fille a rendu l'âme. Mon neveu a voulu emmener le corps à la morgue et tout d’un coup comme par magie le médecin nous sort un diagnostic magique  «  coronavirus » .Comment peut-on  prendre la chose au sérieux ? Le Coronavirus est devenu un vrai fonds de commerce dans nos hôpitaux. ARÊTEZ ARRÊTEZ ET ARRÊTEZ avec le trafic des corps.  

Jusqu'où ira cette escroquerie organisée? Le nouveau business est né au Cameroun. Plus les hôpitaux déclarent  des cas de Coronavirus, plus ils ont des primes.  Aujourd'hui les gens préfèrent même se faire soigner à domicile de peur de se faire déclarer positif au coronavirus par simple mensonge.  Qu'est-ce qui n'a pas marché chez nous les noirs ? L'argent et toujours l'argent à tout prix. Il faut dire stop à cette manipulation.

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 [email protected]n-info.net
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique