Cameroun - Couverture sociale: La CNPS lance une campagne d’adhésion des travailleurs domestiques à la sécurité sociale

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Mar-2020 - 10h18   1736                      
2
Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, DG de la CNPS Tic Mag
Selon la législation de la protection sociale, le travailleur de main d’œuvre professionnelle et de main d’œuvre domestique doit être immatriculé à la CNPS dans les 8 jours qui suivent son recrutement par un employeur.

La  présidente du comité des projets CNPS a lancé au sein de la structure dirigée par Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo, une opération de sensibilisation sur l’intérêt de la protection sociale des personnels domestiques. C’était à la faveur de la célébration de la 35ème journée internationale de la femme.

Cette campagne a donc pour ambition «d’encourager un grand nombre d'agents CNPS à immatriculer son personnel domestique, et à sensibiliser son voisinage sur la nécessaire protection sociale de cette catégorie de travailleurs», précise le quotidien Le jour dans son édition du 25 mars 2020.

D’après la législation de la protection sociale au Cameroun, «le travailleur de main d’œuvre professionnelle et de main d’œuvre domestique doit être immatriculé à la CNPS dans les 8 jours qui suivent son recrutement par un employeur».

En effet, note le journal, «le Cameroun a ouvert en 2014, la couverture de la branche pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès aux personnes autres que les acteurs du secteur structuré de l’économie. A cet effet, la CNPS a installé dans ses centres de prévoyance sociale à travers le territoire, un dispositif pour alléger les procédures de ces candidats».

Les travailleurs domestiques sont souvent confrontés à de très bas salaires, des horaires de travail excessifs, ils n’ont quelques fois pas de jour de repos hebdomadaire garanti. Ils représentent une part importante de la main-d’œuvre mondiale du secteur informel, et figurent parmi les catégories de travailleurs les plus vulnérables. Ils travaillent pour des ménages de particuliers, souvent sans véritable contrat de travail, sans être déclarés, exclus du champ de la législation du travail, ajoute notre confrère.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique