Cameroun - Criminalité: Un gang de malfrats avec à sa tête un enseignant mis hors d’état de nuire par la gendarmerie à Nkongsamba (Littoral)

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Feb-2021 - 10h13   7988                      
7
Une voiture de la gendarmerie nationale Archives
Ces derniers dépouillaient des conducteurs de camions de marchandise dans les lieux de ralentissement comme les dos d’âne.

Nouveau coup de filet de la gendarmerie. Dans la nuit du 17 février 2021, la compagnie de gendarmerie de la ville de Nkongsamba, dans le département du Moungo, région du Littoral, a mis la main sur un gang de malfrats spécialisés dans les braquages et les rapts. A la tête de cette cohorte de voleurs trônait un individu de 32 ans, enseignant de formation et de profession. Cette opération coup de poing a permis de mettre la main sur un important butin composé de  3 sacs de riz de 50kg, 3 sacs de farine de 50kg, 6 cartons de carreaux, 4 sacs de riz de 25 kg, 17 paires de tennis boutique neuve, 3 sacs de plastiques, 1 ballot de vêtements, 1 sac de détergent Saba, 1 couverture neuve, 1 écran télé plasma 32", 1 laptop, 1 ampli, 2 gros baffles.

D’après la gendarmerie, c’est l’exploitation du chef de cette bande de voleurs qui a permis de mettre la main sur le principal receleur de ces marchandises volées. Ce dernier se chargeait de les écouler progressivement au marché noir.

«La Compagnie de Gendarmerie de Nkongsamba a démantelé un gang de présumés malfrats, avec à sa tête un individu de 32 ans, enseignant de profession, dans la nuit du 17 février 2021. L'exploitation de ce dernier a permis de remonter jusqu'au principal receleur, surpris en pleine livraison de marchandises, au quartier Bonango à Nkongsamba. Leur mode opératoire consistait en l'agression des chauffeurs de camions de marchandises en circulation au niveau des ralentisseurs d'une part et au cambriolage des boutiques d'autre part. Le stock saisi était constitué de denrées alimentaires, paires de tennis, cartons de carreaux, vêtements, appareils électroniques...Une enquête est ouverte à l'État-Major Compagnie de Gendarmerie de Nkongsamba», lit-on sur la page Facebook de la Gendarmerie nationale.

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique