Cameroun – Crise à la FECAFOOT : Les membres de l’assemblée générale de 2009 dénoncent la convocation d’une « fausse » assemblée générale extraordinaire le 13 Juillet

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Jul-2021 - 15h30   3961                      
5
Le siege de la Fecafoot Archives
Dans une lettre signée ce 6 Juillet, leur conseil, Me Elomo Manga, appelle le ministre des sports et de l’éducation physique à intervenir pour en empêcher la tenue.

Les membres de la Fédération camerounaise de football opposés à l’exécutif  déchu qui assure la transition vers de nouvelles élections, montent de nouveau au créneau. Dans une lettre  datée du 6 juillet 2021 et  adressée au ministre des sports et de l’éducation physique, leur conseil dénonce  la « constitution d’une fausse assemblée générale de la FECAFOOT ».  Me Lebel Elomo Manga qui a été constitué par l’assemblée générale élue en 2009 rappelle à Narcisse Mouelle Kombi qu’il lui a communiqué par lettre datée du 10 Juin 2021 la sentence de la Chambre de Conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun qui constatait que l’assemblée générale en fonction à la FECAFOOT est celle composée des membres élus en 2009.

 Il déplore ensuite la décision récente prise par le président déchu Seidou Mbombo Njoya, porté à la tête de la transition vers de nouvelles élections par la volonté de la FIFA.  « Malheureusement, contre toute attente et en violation de ladite sentence, M. Seidou Mbombo Njoya a annoncé la tenue, le 13 Juillet 2021, d’une session extraordinaire de l’Assemblée Générale de la FECAFOOT à laquelle il a convoqué des membres sans aucune qualité, qu’il a lui-même désignés en dehors de tout cadre légal et réglementaire », écrit le juriste. L’avocat d’Abdouraman Hamadou et Cie soutient qu’en agissant de la sorte le camp Seidou Mbombo Njoya est en train de « procéder illégalement à la dissolution de la FECAFOOT et à la création d’une autre fédération nationale de football ».

Citant les articles 47 alinéa 2 et 88 alinéa 2 de la loi N° 2018/014 du 11 Juillet 2018 portant organisation et promotion des activités physiques et sportives, il demande au ministre Mouelle Kombi d’ « assumer pleinement » son rôle de tutelle. Me Elomo Manga souhaite voir le patron des sports et de l’éducation physique prendre « toutes les mesures qui s’imposent afin d’éviter que le football camerounais  sombre définitivement dans le chaos le plus total  à la veille de la CAN que s’apprête à organiser notre pays ».

Il  a joint à sa correspondance la liste des membres de l’assemblée générale de  2009 telle que publiée le 28 Septembre 2018 par le Comité de normalisation dirigé par Me Happi.  

    

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique