Cameroun - Crise anglophone: Agbor Nkongho Balla porte plainte contre le Procureur Général du Sud-Ouest

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Nov-2017 - 22h54   8764                      
20
Barr. Agbor Balla Nkongho Barr. Agbor Balla N.
Il accuse le magistrat et le régisseur de la prison centrale de Buea de maintenir sans raisons certaines personnes interpellées le 1er octobre dernier.

D’après le quotidien Le Messager du lundi 13 novembre 2017, Agbor Nkongho Balla et certains avocats du Fako, viennent d’intenter une action en justice contre le Procureur général de la région du Sud-ouest et contre le responsable de la prison de Buea. En effet, parmi les 500 personnes qui ont été interpellées le 1er octobre dernier au cours des manifestations du Nord-ouest et du Sud-ouest, certaines ont été libérées sous caution, grâce à l’intervention du groupe d’avocats mis en place par Me Agbor Balla.

Malheureusement, d’autres détenus dans le cadre de cette affaire, bien qu’ayant rempli toutes les formalités d’usage pour être libérés sous caution, continuent de voir leur séjour prolongé dans les geôles de la prison de Buea, peut-on lire dans le journal. Pour l’ancien activiste, le Procureur général près des tribunaux du Sud-ouest et le régisseur de la prison de Buea sont tenus responsables de cette situation.

En attendant que cette plainte évolue, il faut dire que depuis sa sortie de prison, Me Agbor Bala prône l’apaisement et le retour à la normale dans les établissements scolaires et autres. Lui qui il y a quelques mois, était au cœur des revendications qui sont à l’origine des troubles dans les régions anglophones du pays. Un revirement de situation qui ne plait pas du tout à ses ex-camarades, qui l’ont radié du consortium. Malgré cela, Me Agbor Balla poursuit son périple d’humanisme, qui l’a conduit la semaine dernière encore, à rendre visite à certaines personnes écrouées au Secrétariat d’Eta à la Défense. Mais aussi à la prison centrale de Kondengui, et à la police judiciaire, question de s’enquérir de leur situation, indique le journal.

Au finish, Me Agbor Balla Nkongho n’envisage pas baisser les bras, tant que tous les détenus n’ont pas recouvrés la liberté.

 

 

 

 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique