Cameroun – Crise anglophone: Alors que l'opinion nationale les accuse d'avoir assassiné Florence Ayafor, Des miliciens séparatistes appartenant à l’Ambazonia Defense Forces, annoncent avoir arrêté 3 suspects, présentés comme les véritables meurtriers de cette dernière.

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Oct-2019 - 21h08   16588                      
12
Florence Ayafor archives
La photo de ces coupables présumés, ainsi qu’un communiqué annonçant leur arrestation circule depuis ce mardi dans les réseaux sociaux.

Ce lundi 14 octobre 2019, Amabo Cécilia Binwi, la porte-parole de l’Ambazonian Defense Forces, l’une des milices indépendantistes présente dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun s’est fendu d’un communiqué. Dans ce manifeste rédigé à l’attention de la Communauté internationale et des personnes sensibles à leur combat pour l’indépendance totale des régions susmentionnées, cette dernière annonce l’arrestation par la milice dont elle est le porte-voix, de 3 individus, soupçonnés d’avoir sauvagement assassiné la gardienne de prison Florence Ayafor.

 

Son communiqué est accompagné par une photo des suspects, certainement prise après leur arrestation. Ils sont au nombre de 3, posant torse nu et menottes aux poignets. Si Amabo Cécilia Benwi ne déclinent pas formellement l’identité de ces présumés assassins, elle révèle néanmoins que ces derniers seront «jugés conformément aux principes d'équité et de responsabilité, et en tenant dûment compte du contexte socioculturel». Pour l’heure, le gouvernement qui s’était montré sérieusement préoccupé par ce crime odieux, ne s’est pas encore prononcé sur cette actualité.

 

Cependant, cette arrestation laisse planer un doute sur la réelle identité des responsables de cet assassinat effroyable. Est-ce le milices indépendantistes qui ont sauvagement assassiné Florence Ayafor comme semble l’indiquer certaines sources proches du Gouvernement? Ou alors ce sont, comme le veut une théorie défendue bec et ongles par les séparatistes, des miliciens à la solde du Gouvernement. Bien malin, celui qui pourrait répondre ces interrogations.

 

 

Rappelons que Florence Ayafor a été kidnappée alors qu’elle revenait d’une cérémonie funéraire à Pinyin, son village natal, dans la région du Nord-ouest. Elle sera ensuite assassinée, décapitée, dépecée et ses restes abandonnés au regard des passants.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique