Cameroun - Crise anglophone: Des attaques sécessionnistes font un mort et 14 blessés parmi les policiers.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Dec-2018 - 13h52   3625                      
7
Police camerounaise Archives
La décision du Chef de l’Etat, chef des armées, de libérer certaines personnes incarcérées pour leur activisme supposé dans la crise au Sud-Ouest et Nord-Ouest, n’a pas calmé les combattants radicaux de la cause anglophone

Ce dimanche 16 décembre 2018 a été particulièrement sanglant à Ndop, chef-lieu du département de Ngo-Ketunjia dans la Région du Nord-Ouest.

Selon des témoins, des attaques attribuées aux combattants de la République fantôme d’Ambazonie à divers endroits, ont blessé 14 policiers et causé la mort d’un commissaire spécial.

La première offensive des séparatistes avait pour cible, 14 policiers du Commissariat de sécurité publique de Ndop qui allaient pour la relève. « Il n’y a pas eu de mort mais, tous s’en tirent avec des blessures plus ou moins graves » indique une source sécuritaire.

Le deuxième incident a causé la mort du Commissaire spécial de Ndop, un certains Kanwing André. « L’Officier de police principal Kanwing se rendait à l’église quand il a été pris à partie par des Amba boys qui l’ont violenté avant de lui arracher son arme. Abandonné vivant, mais grièvement blessé par ses agresseurs, il s’est rendu au Centre de santé Saint John de Bamuka pour se faire soigner. C’est de là-bas que les sécessionnistes sont allés le chercher pour l’abattre froidement en pleine route devant des gens » raconte notre source sécuritaire.

Ainsi, malgré la décision du Chef de l’Etat, chef des armées, de libérer certaines personnes incarcérées pour leur activisme supposé dans la crise au Sud-Ouest et Nord-Ouest, les combattants radicaux de la cause anglophone refusent de rendre les armes.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique