Cameroun - Crise anglophone: La Conférence Internationale sur le conflit armé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest reportée à cause de l’épidémie de Coronavirus

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Mar-2020 - 02h28   1842                      
1
Réunion de ressortissants anglophones archives
Elle aura désormais lieu du 18 au 20 juin 2020 toujours aux Etats-Unis

La Conférence Internationale sur le conflit armé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest prévue initialement du 19 au 21 mars 2020 aux Etats-Unis, a été reportée à une date ultérieure.

Selon la Coalition pour le Dialogue et les Négociations, cheville ouvrière de cette importante assise, elle aura désormais lieu du 18 au 20 juin de l’année en cours. L’organisation non gouvernementale (ONG) précise que ce report est la conséquence de l’épidémie de Coronavirus qui fait rage dans le monde entier.

«La Coalition pour le Dialogue et les Négociations s’est entretenue après avec les responsables locaux de la santé de Washington DC (Etats-Unis d’Amérique) et l’équipe de gestion des évènements de l’Université Georges Washington sur la propagation continue du COVID-19 et la perspective de tenir la conférence internationale sur le conflit armé dans Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun. En accordant la priorité à la sécurité de tous les participants, la coalition annonce par la présente sa décision de reporter la conférence du 18 au 20 juin 2020 au même endroit», peut-on lire sur le site de l’ONG.

Toutefois, malgré ce renvoi, les organisateurs de la conférence sus-évoquée précisent que les groupes de travail définis dans le cadre de cette assise vont continuer de se réunir et de délibérer.

Pour mémoire, et ce d’après des informations relayées par Cameroon-info.net, la Conférence internationale sur le conflit armé dans les régions anglophones du Cameroun poursuit deux objectifs majeurs. Il s’agit principalement de réunir tous les ressortissants de la partie anglophone du Cameroun (vivant au Cameroun et à l’étranger), pour établir une opinion majoritaire qui s’inscrirait sur la voie d’une solution négociée permanente et élaborer un cadre détaillé pour une reconstruction post-conflit solide.

Sont attendus à cette conférence les avocats Ayah Abine et Emmanuel Ashu, ancien député du SDF, formation politique d’opposition dirigée par  Ni Jonh Fru Ndi. Ainsi que Mark Bareta, un des leaders séparatistes, Herman Cohen, l’ancien secrétaire d’Etat adjoint américain chargé des affaires africaines, ou encore le député français Sébastien Nadot.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique