Cameroun - Crise anglophone: La Cour d’appel rejette la demande de libération de Sisiku Julius Ayuk Tabe et compagnie

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Nov-2018 - 12h54   3426                      
2
Ayuk Tabe Archives
Maitre Fru John Soh le porte-parole du Collectif des avocats de ka défense annonce qu’ils vont contre-attaquer le verdict de la Cour d’appel devant la Cour suprême.

Pour la deuxième fois en l’espace de deux semaines, Sisiku Julius Ayuk Tabe, leader sécessionniste et neuf de ses lieutenants étaient ce jeudi 15 novembre 2018 à la Cour d’appel du Centre à Yaoundé pour une audience portant sur leur demande de mise en liberté provisoire.

L’affaire mise en délibérée à l’issue de l’audience du jeudi 1er novembre 2018, a été totalement vidée de manière expéditive ce jeudi matin.

« Le juge n’a pas trainé. En moins de dix minutes, il nous a débouté, en confirmant le verdict rendu le 30 aout dernier par le Tribunal de grande instance de Yaoundé qui avait rejeté notre demande de libération provisoire. Maintenant, nous avons 48 heures pour interjeter appel. C’est ce que nous allons faire de ce pas à la Cour suprême » explique Maitre Fru John Soh, le porte-parole des avocats des séparatistes.

Le 30 aout 2018, ces activistes radicaux de la crise anglophone avaient vu leur première demande de mise en liberté être rejetée par le Tribunal de grande instance du Mfoundi à Yaoundé à cause de l’absence d’une déclaration sur serment dans le dossier. Les avocats des accusés avaient alors décidé de saisir la Cour d’appel du Centre…

Soupçonnés d’être les cerveaux des rebelles qui ont pris les armes pour réclamer l’indépendance du Sud-Ouest et Nord-Ouest, les deux Régions anglophones du Cameroun, Sisiku Ayuk et compagnie, interpellés au Nigeria il y a dix mois, sont sans jugement depuis leur transfert au Cameroun.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique