Cameroun - Crise Anglophone - Sisiku Ayuk Tabe au tribunal militaire: «Je ne suis pas Camerounais. Je suis Ambazonien»

Par Peter KUM | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Dec-2018 - 14h31   17643                      
94
Sisiku Ayuk Tabe Ayuk Tabe
L’audience des leaders du mouvement séparatiste anglophone a été renvoyée au 10 janvier 2019.

Le procès de Sisiku Ayuk Tabe et neuf autres leaders de la cause sécessionniste anglophone, s’est ouvert jeudi au tribunal militaire de Yaoundé. L’audience qui s’est tenue pendant des heures, a finalement été renvoyée au 10 janvier 2019 par la présidente du tribunal militaire, colonel Abega Mbazoa.

Interrogés sur leurs nationalités par le juge, Sisiku Ayuk Tabe et les neuf coaccusés ont déclarés appartenir à l’Etat imaginaire d’Ambazonie. « Je ne suis pas Camerounais. Je suis Ambazonien », déclarait chacun d’eux.

Pour sa première audience depuis son arrestation à Abuja au Nigeria et son extradition au Cameroun en janvier 2018 Sisiku Ayuk Tabe  a arboré jeudi ses attributs de notable coutumier de la Manyu (région du Sud-Ouest).

Le leader séparatiste, Sisiku Ayuk Tabe et les neuf autres personnes de son « gouvernement » qui étaient au tribunal le 6 décembre 2018, sont accusés d'apologie d'actes de terrorisme, sécession, financement d'actes de terrorisme, révolution, insurrection et hostilité contre la patrie, selon le tribunal militaire de Yaoundé. Ces accusations pourraient entraîner la peine de mort si les prévenus  sont déclarées coupables selon la loi antiterroriste.

En rappel, Sisiku Ayuk Tabe et neuf de ses partisans avaient été arrêtés au Nigeria le 5 janvier 2018, où ils étaient depuis  « détenus au secret », selon l’Organisation Non-gouvernementale Amnesty International. Mi-janvier, Amnesty International s’était inquiétée du sort des séparatistes détenus au Nigeria, estimant qu’ils « pourraient être menacés de torture et s’exposer à un procès inéquitable » s’ils étaient extradés du Nigeria.

Auteur:
Peter KUM
 @mafanypet
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique