Cameroun - Crise anglophone/Atanga Nji (ministre de l’Administration Territoriale): «Nous allons demander aux terroristes de déposer les armes et de revenir dans la République»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Jan-2019 - 21h52   6508                      
29
Le patron de l’intérieur prévient cependant que des mesures coercitives sont prises à l’encontre des réfractaires.

Paul Atanga Nji recevait les vœux de nouvel an de ses collaborateurs, ce lundi 21 janvier 2019. Une cérémonie d’à peine trois quarts d’heure, au cours de laquelle le ministre de l’Administration Territoriale (MINAT) a fixé le cap pour les douze prochains mois dans son département ministériel.

En bonne place, la recherche des solutions relatives à la crise dite anglophone. «Nous allons renforcer le dispositif de l’assistance humanitaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest; nous allons accompagner le Comité National de Désarmement, de démobilisation et de Réintégration», a déclaré le patron de l’intérieur.

Imitant Paul Biya, Atanga Nji a exhorté les combattants séparatistes à déposer les armes pour recommencer une vie normale. «Nous allons prêcher le langage de la paix; nous allons demander aux terroristes de déposer les armes et de revenir dans la République» a indiqué le ministre.

Cependant, a prévenu le président de la section du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais de la Mezam (région du Nord-Ouest), les réfractaires vont se heurter aux mesures coercitives. «Ceux qui, pour une raison ou pour une autre ne voudront pas déposer les armes, vont se heurter à la détermination de nos forces de défense» a-t-il martelé.

Autres priorités du ministre de l’Administration Territoriale, la situation sécuritaire dans la région de l’Extrême-Nord, dont certaines localités continuent de subir les attaques du groupe terroriste Boko Haram. Une attention sera aussi accordée au retour de la sérénité dans la région de l’Adamaoua, en proie au phénomène de prises d’otages.

Paul Atanga Nji a enfin promis des élections locales en toute sécurité. «Nous allons faire ce que nous avons l’habitude de faire, c’est-à-dire sécuriser les régions, les départements, les arrondissements et créer un climat favorable pour que ces élections se tiennent dans le calme, la sérénité et la transparence», a annoncé le ministre.

Fred BIHINA

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique