Cameroun - Crise anglophone/Le Cardinal Christian Tumi aux combattants séparatistes: «Sortez de la brousse. Vous ne pouvez rien faire de bien pour votre pays, pour vos frères et sœurs tant que vous serez dans cette situation»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Jan-2021 - 17h03   12534                      
24
Cardinal Christian Tumi capture d'écran
Dans un reportage diffusé sur l’antenne du Poste National de la CRTV cette mi-journée, le vieux prélat est revenu sur les circonstances de son enlèvement le 5 novembre 2020 sur une route de la région du Nord-Ouest.

Le Cardinal Christian Tumi a raconté son enlèvement et sa séquestration le 5 novembre 2020 à Baba (région du Nord-Ouest) en compagnie du chef traditionnel des Banso, Semh Mbinglo. Le vieux prélat s’est ouvert à la CRTV. Le reportage dans lequel il s’est exprimé a été diffusé au journal de 13 heures du Poste National ce jeudi 7 janvier 2021.

L’ancien archevêque métropolitain de la ville de Douala est tout d’abord revenu sur la capture survenue sur une route entre Bamenda et Kumbo. Une fois arrachés de leur véhicule, les captifs ont été acheminés vers une destination qu’ils ne connaissaient pas. «Ils ont pris la route de la brousse, une petite route. Nous ne savions pas où on allait et la nuit est tombée. Subitement nous arrivons quelque part dans une maison abandonnée. Il n’y avait rien dans cette maison», rapporte le natif du village Kikaikelaki dans le Nord-Ouest.

Il dit s’être comporté dès lors en homme résigné. «J’étais assis là, calmement. J’ai décidé d’accepter la situation intérieurement. Quand  vous acceptez une situation vous êtes prêt pour tout», explique-t-il soulignant qu’il a été libéré le 6 novembre 2020 sans jamais avoir été brutalisé par ses ravisseurs. Des ravisseurs qui comptent parmi ces combattants à qui il demande de cesser de faire la guerre.  

Christian Tumi leur propose de défendre leurs idées de façon pacifique, créant un parti et en rentrant dans le jeu politique. «Sortez de la brousse. Vous ne pouvez rien faire de bien pour votre pays, pour vos frères et sœurs tant que vous serez dans cette situation. Moi, je vous dis que je crois en la parole du chef de l’Etat quand il dit: «si vous déposez les armes et sortez, on va vous accueillir. Pour arriver à conquérir le pouvoir, il faut fonder un parti politique et commencer à lutter avec des idées, qu’on peut dire votre philosophie est politique», exhorte l’homme de Dieu.   

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique