Cameroun - Crise anglophone/Paul Atanga Nji: «Le chef de l’Etat est allé au-delà de ce que les enseignants et les avocats demandaient»

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Jan-2021 - 14h57   9437                      
10
Paul Atanga Nji Fred BIHINA
Le ministre de l’Administration Territoriale, en séjour a Bamenda (Nord-Ouest) ce lundi 18 janvier 2021, a présidé une réunion sécuritaire dans les services du gouverneur, au cours de laquelle il a d’un ton ferme lancé de nouveaux appels à déposer les armes aux rebelles sécessionnistes.

Dans le cadre de sa tournée dans les régions au lendemain de l’élection des conseillers régionaux du 6 décembre 2020, Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration Territoriale, séjourne en ce moment dans la région du Nord-Ouest. Il a présidé ce lundi 18 janvier 2021 une réunion sécuritaire dans les services du gouverneur à Bamenda, au cours de laquelle il a une nouvelle fois appelé les rebelles sécessionnistes à déposer les armes.

«Je lance solennellement un appel à ces petits groupes terroristes qui sont encore en brousse de déposer les armes, et de suivre le chemin honorable des ex-combattants qui sont dans les centres de DDR (Démobilisation, Désarmement et Réintégration)», a-t-il lancé, non sans accuser les parents pour le cas du Nord-Ouest, d’être complices des exactions commises par les rebelles sécessionnistes dans la région.

«Les parents doivent être sincères car ces enfants qui sont en brousse, sont les enfants de nos familles, et les familles doivent collaborer sincèrement avec les autorités administratives, ainsi que les forces de défense et de sécurité, pour que ces enfants sortent de la brousse. Les récalcitrants qui ne veulent pas sortir doivent être punis et remis à la disposition de la justice. Le double-jeu a trop duré. Nous ne gagnons rien dans ce double jeu. Le matin nous disons une chose, et le soir, nous disons autre chose. Les terroristes vont attaquer les écoles, kidnappent les enfants, prennent même des rançons, et viennent donner à leurs parents. C’est l’argent du diable».

Pour Paul Atanga Nji, les groupes séparatistes ont d’ores et déjà été poussés dans leur dernier retranchement, et leur résistance ne tient plus que sur un fil. «Le chef de l’Etat a gagné la guerre contre les sécesionnistes, contre les terroristes. Maintenant, nous avons affaire à des bandits de grand chemin qui ne veulent pas suivre le chemin tracé par le chef de l’Etat».

Le patron de l’Administration Territoriale pense que le président de la République a suffisamment fait preuve de sa bonne foi pour ramener la paix dans les régions en crise et surtout que la mise en place des régions est une solution indéniable aux revendications du peuple anglophone.

«Le chef de l’Etat est allé au-delà de ce que les enseignants et les avocats demandaient. Je pense qu’avec la création des régions, avec l’élection des conseillers régionaux, le Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, Père de la nation, donne la chance à tout le monde dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, à travers le statut spécial, à travers la Réhabilitation de la *House of Chiefs *, de participer concrètement au développement de ces régions dès la base».

Paul Atanga Nji a par ailleurs annoncé au cours de cette réunion que Paul Biya avait fait une dotation financière au maire de Bamenda, pour l’achat  de quelques bus afin de faciliter le déplacement des populations, et que la mesure portant interdiction de la circulation des mototaxis à Bamenda reste maintenue.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique