Cameroun - Crise Anglophone/Sébastien Nadot (député français): «La France ne dispose pas de tous les leviers pour résoudre les malheurs du Cameroun»

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Mar-2021 - 11h50   11153                      
28
Sébastien Nadot archives
Dans une interview accordée au journal Le Messager, l’élu de la Haute-Garonne dénonce, une fois de plus, la faible implication de la France dans la résolution de la crise qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Sébastien Nadot entend ne pas lâcher la France, son pays qu’il accuse littéralement de passivité face à la tragédie qui se déroule depuis bientôt cinq ans dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Pour le député français, la France est aux premières loges et c’est à elle de prendre les devants dans la résolution de la crise anglophone.

«Mon pays est ridicule dans cette histoire. Pendant que des massacres ont lieu, l’ambassadeur de France au Cameroun passe son temps sur les courses cyclistes. Allez expliquer ça aux familles des victimes, aux centaines de milliers de déplacés. La France a ses responsabilités, qu’elle n’assume pas, on vient de l’évoquer, mais c’est bien évidemment en Afrique, au Cameroun et dans les régimes complaisants de la région que se trouvent les bourreaux…», clame l’élu de la Haute-Garonne dans une interview accordée au journal Le Messager de ce mardi 9 mars 2021.

Dans un communiqué publié le 2 mars dernier, l’homme politique français a notamment déclaré qu’«en lieu et place d’une diplomatie molle et complice, il est plus que temps de porter une autre diplomatie: une diplomatie à la hauteur de notre histoire, de nos valeurs et de nos intérêts de long terme».

Selon Sébastien Nadot, «la France ne dispose pas de tous les leviers pour résoudre les malheurs du Cameroun. Mais en détournant le regard comme elle le fait, elle détourne aussi le regard sur sa propre histoire, ses propres luttes. Qu’est-ce qu’un message universel de liberté et de fraternité quand on observe l’attitude de la France à l’égard du peuple camerounais aujourd’hui ? Quant au long terme, la France n’a pas encore compris quelle était sa nouvelle place dans le monde. Plus rien ne justifie qu’elle soit membre permanent du Conseil de Sécurité des Nations unies quand ni l’Inde, ni aucun pays du continent africain ne s’y trouve. La France n’est plus un empire: elle ne doit plus se battre à coup de force, mais se concentrer sur le message au monde dont elle peut être porteuse», explique le membre du Mouvement des Progressistes.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique