Cameroun - Crise politique et sécuritaire: Maurice Kamto (Président du MRC) propose la mise sur pied d'un comité politique de haut niveau

Par Alain G. KANGA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-May-2020 - 08h09   4665                      
14
Maurice Kamto et ses hommes au siège du MRC à Odza (Yaoundé). Droits réservés
Le leader du MRC pense que ce cadre permettra de résoudre ces crises.

Le Cameroun fait face à plusieurs conflits sur son territoire. Les attaques de la secte islamique Boko Haram dans l'Extrême-Nord, les incursions des rebelles centrafricains à l'Est et la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

La crise anglophone, qui dure depuis 2016, est sans aucun doute celle qui préoccupe le plus le peuple camerounais, car elle est considérée comme un menace à l'unité nationale. Les partis politiques de l'opposition ont appelé à un dialogue avec les séparatistes. Le Grand Dialogue National (GDN) organisé par le président de la République, Paul Biya, a été qualifié de  «folklore» par certains partis de l'opposition, parmi lesquels le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC).

Le président du MRC, Maurice Kamto, revient avec de nouvelles propositions qui, selon lui, pourraient régler cette crise.

 «L'unité de notre peuple et de notre nation est en péril dans un contexte d'incertitude du moment. Je propose un cadre de résolution de la crise dans le NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest, ndlr) et de la crise post électorale comprenant un comité politique de haut niveau, appuyé par un comité sous technique».

La communauté internationale, d'après lui, devra jouer un rôle important dans la mise sur pied de ce comité politique.

«Ces mécanismes ont besoin de la communauté internationale sur le plan politique technique et financier. Je lance un appel pour un cessez-le-feu, même provisoire, à convenir, sans délai, entre les protagonistes du conflit armé avec l'assistance de l'ONU (Organisation des Nations Unies, ndlr) et l'UA (Union Africaine, ndlr)».

Pour ce qui est de la structuration de ce comité politique de haut niveau, il «sera dirigé par un président ou un ancien président Africain, assisté par le groupe de sages de l'Union Africaine. De concert avec le gouvernement Camerounais et tous les principaux protagonistes (détenus y compris), oeuvrera pour l'arrêt des violences».

Le sous comité technique jouera un rôle capital dans la résolution de la crise post électorale, considérée également par Maurice Kamto, comme un menace à l'unité de la nation.

 «Le sous comité, organe technique, élaborera les principaux projets de textes à soumettre aux discussions et à l'approbation du comité politique, dont un projet de la modification de la constitution ou d'une nouvelle constitution et un projet de modification du code électoral».

 «Ce sous comité réunira les partis politiques depuis 5 ans au moins et qui ont réalisés les meilleures performances électorales ; ELECAM ; des ONG à la compétence avérée dans la gestion des conflits, la défense des droits de l'homme et de la démocratie»

Tweet Kamto 1 (c) Capture d'écran
Tweet Kamto 2 (c) Capture d'écran
Tweet Kamto 3 (c) Capture d'écran
Tweet Kamto 4 (c) Capture d'écran
Tweet Kamto 5 (c) Capture d'écran
Auteur:
Alain G. KANGA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique