Cameroun - Décentralisation: Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, préside la première session de l’année du Conseil national de la décentralisation le 17 juin 2021

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Jun-2021 - 13h31   4911                      
14
Session du Conseil national de la décentralisation P.M
Les assises vont regrouper les membres du gouvernement, parlementaires et élus locaux à la primature.

Les travaux se tiendront à l’auditorium du Premier ministre à Yaoundé. Ils seront présidés par le maître de céans, Joseph Dion Ngute. Il s’agit de la première session ordinaire du Conseil national de la décentralisation pour le compte de l’exercice 2021. Cette première session de l’année intervient six mois après les premières régionales du pays qui ont doté les dix régions d’un conseil pour parachever le processus de la décentralisation.

Il s’agira pour les membres dudit Conseil national de la décentralisation d’évaluer et de renforcer le processus de décentralisation et du développement local, après l’entrée en vigueur il y a  un an et demi de la loi portant Code général des Collectivités territoriales décentralisées (CDT). Notamment la réalisation ou non de ses innovations aux plans institutionnel, normatif et de l’accroissement des ressources financières et humaines.

Rappelons qu’au plan normatif, ce Code a permis des avancées majeures à travers l’élection du maire de la ville à la tête de la Communauté urbaine, et l’attribution d’un statut spécial aux régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest. Au plan normatif, il procède à l’élargissement de certaines compétences transférées aux communes et Communautés urbaines depuis 2010.

Et sur le plan des ressources humaines et financières, ce Code fixe le taux minimum annuel de la Dotation générale de la décentralisation (DGD) à 15%, le reversement d’une catégorie des personnels des services déconcentrés de l’Etat et la mise en place d’une Fonction publique locale. Mais toutes ces avancées ne sont pas encore effectives sur le terrain. Pour preuves, les 15% du budget de l’Etat tel que prévoit la loi, ne sont pas reversés aux CTD dans le cadre du DGD.

Sur plus de 700 milliards de FCFA de dotation attendus par les communes en 2020, seulement 49,9 milliards de FCFA leur ont été octroyés par l’Etat. Pour 2021, cette dotation est estimée à 232,1 milliards de FCFA, soit 7,2% des recettes de l'Etat. Les membres du Conseil national de la décentralisation ont donc du pain sur la planche pour accélérer ce processus qui fait face à plusieurs écueils.

Créé par la loi portant Code général des CTD en 2019, le Conseil national de la décentralisation est chargé du suivi et de l’évaluation de la mise en œuvre de la décentralisation. Il est composé des membres du gouvernement, de parlementaires, des représentants du Conseil économique et social, magistrats municipaux et société civile.  

 

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique