Cameroun – Décision présidentielle: Le président de la République, Paul Biya, revalorise les pensions de vieillesse, de décès et d’invalidité à hauteur de 20%

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Jul-2020 - 19h18   4114                      
2
Paul Biya P. R. C.
Un décret consacrant la validation de cette décision a été signé ce mercredi 8 juillet 2020 par le Chef de l’Etat.

Bonne nouvelle pour les fonctionnaires de la république éligibles aux pensions vieillesse, de décès et d’invalidité. Paul Biya vient de revoir à la hausse leur pouvoir d’achat. En effet, à la faveur d’un décret signé ce mercredi 8 juillet 2020, le Chef de l’Etat a décidé d’acter la revalorisation desdites pensions, à hauteur de 20%. Toutefois,  comme il est précisé dans le manifeste qui a été rendu public par la présidence  de la République, cet acte présidentiel ne concerne que les pensions en vigueur au 31 mars 2016.

«Les pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès, en vigueur au 31 mars 2016, sont revalorisées d’un coefficient de 20% pour compter du 1er aout 2020», indique le décret.

Concernant cette actualité, Alain Noel Olivier Mekulu Mvondo Akame, directeur de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) y avait précédemment apporté quelques précisions, dans les colonnes du quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque le 8 mai 2020. Il avait alors déclaré que:

«S’il fallait remonter l’histoire, en 2016, le président de la République a signé le décret no 2016/72      consacrant la revalorisation des taux de cotisation sociales et les plafonds des rémunérations applicables dans les branches des prestations servies par la CNPS dont les pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès. Par voie de conséquence, ceux qui étaient encore en activité au moment de la réforme ont automatiquement eu une revalorisation de leurs pensions au moment de leur retraite, parce qu’ayant cotisé aux nouveau taux…

Il se trouve que ceux qui étaient déjà pensionnés en 2016, n’ont pas bénéficié de la revalorisation, puisqu’ayant cotisé durant leur carrière aux anciens taux. Le président de la République a donc estimé que ceux-là devaient tout de même, en ces temps difficiles, bénéficier d’un  relèvement de leur pouvoir d’achat à travers une augmentation de 20%»

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique