Cameroun - Decret du Chef de l'Etat: Le Cameroun va emprunter environ 1,6 milliard de FCFA auprès du Fonds Africain de Développement pour le financement partiel de l’étude de faisabilité pour le prolongement de la ligne ferroviaire entre Ngaoundéré et N'djamena (Tchad)

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Feb-2021 - 17h58   6994                      
8
Paul Biya P. R. C.
Un décret du président de la République signé ce 19 février 2021 habilite le ministre de l’Economie à signer à cet effet un accord de prêt avec le FAD.

Environ 1,6 milliard de FCFA, c’est le montant que le Cameroun va emprunter auprès du Fonds Africain de Développement (FAD) pour le financement partiel de l’étude de faisabilité pour le prolongement de la ligne ferroviaire entre le Cameroun et le Tchad.

Un décret du président de la République, Paul Biya, signé ce 19 février 2021 et lu au journal de 17 heures du Poste national, habilite le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, à signer avec le Fonds Africain de Développement un accord de prêt d’un montant de 2 millions d’Unités de compte (environ 1,6 milliard de FCFA) pour la réalisation de ce projet.

Ce projet résulte de la volonté des deux Gouvernements de parachever le corridor ferroviaire Douala – N’djamena par la construction de la section de chemin de fer reliant NGaoundéré au Cameroun à N’djamena, la capitale du Tchad.

L’objectif de cette étude de faisabilité est de contribuer à la réalisation d’un projet communautaire de transport ferroviaire efficace et économique, en vue de favoriser l’intégration économique régionale et le développement des zones à fortes potentialités minières, industrielles et agricoles au Cameroun et au Tchad. L’objectif spécifique est d’élaborer les études techniques, économiques et financières, juridiques, environnementales et sociales nécessaires pour étudier la faisabilité de la construction et exploitation d’une ligne ferrée entre Ngaoundéré et N'djamena.

Au cours de la 4ème  session  du Comité ferroviaire (COMIFER) tenue le 16 janvier 2018, qui supervise ledit projet, l’ancien ministre des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o, aujourd’hui en détention, avait révélé que la construction de la ligne ferroviaire (800 Km) qui reliera Ngaoundéré au Cameroun à N’Djamena au Tchad avoisinera les 5000 milliards de francs CFA.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique