Cameroun – Déficit énergétique : Le directeur général d’ENEO annonce la construction de centrales solaires « de grande capacité » dans le Grand Nord

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Nov-2021 - 15h01   3978                      
0
Le DG d'ENEO et la proviseure du Lycée Technique de Douala-Koumassi Pierre Arnaud NTCHAPDA
Eric Mansuy a dévoilé ce projet ce 23 Novembre au cours de la journée d’information consacrée aux élèves de sexe féminin du lycée technique de Douala-Koumassi inscrites dans les filières industrielles.

Bonne nouvelle pour les habitants des régions septentrionales du Cameroun.  Le déficit énergétique qui les fait souffrir va être considérablement réduit. Le directeur général d’ENEO, l’entreprise en charge de la production de l’énergie électrique dans le pays, a annoncé ce 23 Novembre à Douala, l’entrée en service des centrales solaires dans des délais très courts. « ENEO est en train de construire au Nord des centrales solaires  de grande capacité. Parce que, autant dans les régions septentrionales on a du soleil plus qu’ailleurs. Ces centrales en cours de production devraient être disponibles en tout début d’année prochaine et après ça continuera dans les années suivantes »,  a fait savoir Eric Mansuy.  Le manager a cependant indiqué que ce ne serait pas le cas pour la partie Sud du Cameroun. «  Ce n’est pas forcément une bonne idée de construire des centrales  solaires dans le Sud. Là-bas on a l’énergie hydraulique, les barrages. Faire du solaire dans le Sud serait rajouter des coûts », a-t-il expliqué.

Eric Mansuy s’exprimait depuis la grande salle du Lycée Technique de Koumassi, à Douala. Il prenait part à la journée d’information organisée par ENEO à l’intention des jeunes filles des jeunes filles de cet établissement professionnel inscrites  dans les filières industrielles. Le  directeur général d’ENEO a ainsi expliqué que son entreprise a besoin de compétences techniques en particulier dans le domaine de l’électricité. Il a rappelé qu’ENEO s’est engagée dans la promotion du genre féminin « parce que c’est une nécessité ».  Et d’indiquer que dans ce domaine, il existe des opportunités d’emploi. Les nombreuses élèves techniciennes présentes à la cérémonie de ce mercredi matin ont été entretenues par des femmes responsables parmi les plus gradées d’ENEO. Elles leur ont raconté leurs parcours respectifs, motivé et conseillé.

Génie Ngongang ingénieure en mécanique  devenue la première femme à diriger les centrales ENEO d’Edéa et Song-Loulou (la plus importante du pays) a dit  comment et pourquoi elle s’est intéressée à l’électricité. Vous pouvez faire plus que ce que vous faites maintenant », a-telle lancé à ces jeunes filles admiratives. Une autre responsable d’ENEO a invité les vedettes du jour « à ne pas se décourager parce qu’on est une femme. La femme a beaucoup de capacités », a-t-elle soutenu. ENEO se dit prêt à accompagner les  techniciennes  en formation au lycée technique de  Douala-Koumassi. « Je retiens de cet échange avec mes élèves qu’ENEO met en valeur la femme. Ils traînent avec eux des femmes très compétentes. Elles ont parlé de leur expérience. Ce qui a permis à la jeune fille du secteur industriel du lycée de se mettre au travail. Cette rencontre était très édifiante. Le  passage d’ENEO ici ce matin pourrait nous permettre d’avoir un effectif très important l’année prochaine», a réagi  la proviseure de l’établissement Elise Marlyse Nkeng.    

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique