Cameroun – Déguerpissement : Les autorités font démolir des habitations tout près de l’aéroport international de Douala

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Jun-2021 - 17h41   9892                      
7
Déguerpissement à Newton Aéroport Facebook
L’action été menée ce samedi 26 juin 2021. Elle a permis de déloger ceux qui étaient revenus s’installer dans la zone après en avoir été déguerpis le 21 Janvier 2021.

Le lieu dit « Newton aéroport », à Douala n’est plus qu’un vaste champ de ruines. Les constructions et habitations qui y avaient été érigées ont été démolies dès les premières heures de ce 26 Juin 2021. Des bulldozers son entrés en action sur ordre des autorités de la ville qui poursuivent là  leur projet d’assainissement et de libération des espaces publics aux alentours de l’aéroport international de Douala.

Les déguerpis ont crié, protesté contre l’opération de déguerpissement ainsi  menée. « C’est un terrain qui appartient à la communauté Wondo de Bonaloka. Elle a tous les documents. En 2018 on est venu nous mettre les croix de Saint-André ici, disant qu’on allait nous démolir. Nous avons mené les démarches jusqu’à Yaoundé. La décision s’est arrêtée », «  c’est un lieu que le président Biya a signé pour les sinistrés de la catastrophe du Lac Nyos. Nous avons tous nos papiers », pouvait-on entendre dans un reportage diffusé au journal de 13 heures du Poste National de la CRTV.   

Ces arguments sont battus en brèche par le 1er adjoint au préfet du Wouri,  Hector Eto’o Fame. « Chacun avance des arguments mais ces preuves sont réfutables.  C’est le domaine aéroportuaire,  chacun a son titre foncier », conteste l’autorité administrative toujours sur les antennes de la CRTV.

Ce déguerpissement à Newton Aéroport est le deuxième en l’espace de 6 mois. La CRTV rapporte en effet que ceux qui ont été chassés ce samedi avaient déjà été déguerpis le 21 Janvier 2021. Ils sont revenus s’installer sur les lieux  entre temps.  

Les choses n’auront pas été aisées pour les démolisseurs. Des jeunes, armés de projectiles, de lattes et d’autres objets ont manifesté, barrant la voir sur la route nationale numéro 3 et refoulant violemment ceux des conducteurs de véhicules qui s’aventuraient en ces lieux.   Les forces de l‘ordre, appuyées par un camion lance-eau, ont pu disperser les mécontents  et rétablir la circulation.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique