Cameroun - Démission de Célestin Djamen du SDF/Jean Robert Wafo: «Le militantisme exemplaire au sein du SDF commande de déposer la lettre de démission préalablement»

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Aug-2018 - 19h07   6037                      
10
Jean Robert Wafo, Ministre de la Communication du Shadow cabinet, SDF Archives
Dans un communiqué rendu public, Jean Robert Wafo le Ministre du shadow cabinet du SDF en charge de l'information et des médias, indique que l’ancien militant aurait dû commencer par déposer sa lettre de démission dans le parti.

Le Social democratic front (SDF) a pris acte de la démission de Célestin Djamen. C’est en gros la substance du communiqué sorti à cet effet par Jean Robert Wafo. Si on s’en tient donc audit communiqué du SDF qui date du 08 août 2018, Célestin Djamen se sentait déjà à l’étroit dans le parti de Ni John Fru Ndi. Pour rappel cet ancien militant du SDF a annoncé sa démission dans la matinée du 8 août dernier sur les antennes de la chaîne de télévision Afrique Média. «M. Célestin Djamen vient de déclarer dans un média audiovisuel qu'il démissionne du SDF. Les motifs invoqués pour tenter de justifier son acte sont d'une vacuité affligeante», peut-on lire dans le communiqué du SDF.

Dans le document le Ministre du shadow cabinet du SDF en charge de l'information et des médias indique qu’il convient toutefois de révéler à l’opinion la vérité sur le parcours du démissionnaire de sa formation politique. «Réhabilité dans le parti après son exclusion du SDF en France, il s'inscrit à la circonscription électorale de Douala 1er après son retour au Cameroun. Il est par la suite coopté au poste de Secrétaire national aux droits de L’Homme et des Peuples - poste nouveau resté vacant après le Congrès de 2012. Au cours du Congrès de 2018, il se présente au poste de 4ème Vice-président national du parti. Du fait du non-paiement des cotisations statutaires - condition sine qua none pour être investi- la Cellule des Conseillers, en conformité avec les statuts du parti, a pris la décision d'invalider son dossier de candidature. Depuis lors il milite à la base et n'a aucune responsabilité dans la cellule, dans la circonscription électorale, au sein du bureau régional, au sein du Comité exécutif national encore moins dans la campagne présidentielle du candidat. Aucune structure ne saurait par conséquent être affectée par son départ», écrit Jean Robert Wafo.

Toutefois Jean Robert Waffo précise que le parti est dans l’attente de la lettre de démission formelle, conformément aux prescriptions statutaires du parti.

  

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique