Cameroun - Dérive: L’artiste Nkodo Si Tony lynché sur la toile pour avoir chanté au meeting de Maurice Kamto à Paris

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Feb-2020 - 04h14   19531                      
106
Nkodo Si Tony Facebook
Ses contempteurs, généralement de son groupe ethnique, l’accusent de trahison.

Les  suites de la prestation de Nkodo Si Tony au meeting  organisé par Maurice Kamto le 1er février 2020 à Paris n’ont pas été très heureuses pour l’artiste.

Le chanteur à succès de la deuxième moitié des années 80 a été pris à partie sur les réseaux sociaux. Il a été attaqué par des personnes se revendiquant de sa communauté d’origine, les Beti.Ses contempteurs l’ont accusé de traîtrise, estimant qu’il se mettait au service d’une tribu opposée à la leur.

Ainsi, l’ancien commissaire de police Junior Zogo, dans une publication du 1er février 2020, dénonce et prend sa tribu à témoin. «Nkodo Si Tony se joint aux Talibans et joue à la Place de la République pour l’extrémiste et tribaliste Maurice Kamto. Ekang prenez acte», écrit-il.

Pour sa part, l’humoriste, écrivain et journaliste Aline Zomo-Bem écrit sur un de ses comptes Facebook ceci : «Je ne peux jamais faire allégeance à une tribu inférieure à la mienne Si Tony tu es finis mince. Nkodo Si Tony chante pour Maurice Kamto parce qu’il a faim no milk».

Un autre internaute se faisant appeler Azonfack Kamtofack‎ menace carrément l’artiste sur le forum Le  Cameroun c'est le Cameroun libre. «Nkodo Si Tony,  je jure que tu vas lire l'heure! Ton cas est laid! Tu vas nous sentir! Donc les bamilékés de Kamto organisent leur n’importe quoi à Paris, tu oses aller rejoindre leurs rangs??? Nous allons te rendre davantage beau!!! You go seeyam!!!», écrit-il.

Il y en a ceux qui tentent d’apaiser les rancoeurs ainsi nées.

Man Ekang Essomba par exemple appelle à la pondération. Même s’il a une dent contre Maurice Kamto et ses partisans. Il appelle les Ekang en colère «à se calmer sur le cas du nyamoro Nkodo Si Tony». Il juge leur réaction «amplement compréhensible car elle résulte d'un sentiment d'amertume et de colère qui doit pouvoir s'exprimer mais modérément quand même». Il termine son plaidoyer par ces propos: «Nkodo Si Tony est une figure importante de notre identité, de notre culture, de surcroît un aîné. Comme disait Mbida André-Marie: " Ne perdons pas tout jusqu'au bon sens». Il y en au sein  du peuple Ekang qui applaudissent le choix de Nkodo Si Tony de chanter au meeting de Maurice Kamto.

Cas de l’avocat résidant en France, Christian Ntimbane Bomo. Il publie sur Facebook un texte intitulé «Nkodo Si Tony, mon modèle camerounais».  

«En réalité, dit-il, Si Tony venait d'exprimer par sa présence, ce que les Camerounais veulent et attendent: un pays uni, rassemblé, sans division, sans tribalisme. Si Tony le pont, le médiateur, la figure de la tolérance patriotique venait de montrer la lune tandis que d'autres continuent à regarder le doigt en y voyant une farfelue traîtrise. De qui et contre qui d'ailleurs? Des vrais rigolos». L’avocat inscrit au Barreau de Paris compare Nkodo Si Tony à l’artiste sud-africain Blanc Jonny Clegg qui lutta contre l’Apartheid.

Me Ntimbane Bomo ajoute, parlant toujours de Nkodo Si Tony: «il nous a appris que la politique n'est pas un alignement tribal autour des leaders politiques, mais des idéologies centrées sur le patriotisme et la nation. Il nous a appris que les Camerounais d'origines tribales différentes sont libres de militer dans les partis de leur choix, sans que l'identité culturelle d'appartenance soit un marqueur».

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique