Cameroun - Développement de la filière bois: Le gouvernement envisage de créer une zone économique spéciale à Bertoua (Est)

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-May-2021 - 10h21   2389                      
0
Bertoua Archives
Le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, Gabriel Dodo Ndoke, a justifié le choix porté sur cette ville au cours d’un atelier organisé le 21 mai 2021 à Bertoua.

Le 17 avril 2019, le président de la République, Paul Biya, a signé un décret fixant les modalités de création et de gestion des zones économiques au Cameroun.  Il s’agit d’espace constitué d’une ou de plusieurs aires géographiques viabilisées, aménagées et dotées d’infrastructures, en vue de permettre aux entités qui y sont installées de produire des biens et des services dans les conditions optimales.

En ce qui concerne le secteur forestier, quatre sites potentiels ont été présélectionnés pour développer la filière bois dans les prochaines années. Il s’agit des villes d’Edéa et de Douala dans la région du Littoral, Kribi dans le Sud et Bertoua dans la région de l’Est, renseigne le journal Le Messager dans son édition du 24 mai 2021.

Pour le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, Gabriel Dodo Ndoke, s’agissant du choix de Bertoua, «la cité capitale de l’Est bénéficie de sa proximité avec la ligne de chemin de fer à Belabo, du barrage hydroélectrique de Lom-Pangar, du vaste massif forestier de cette région, de sa traversée par les corridors Douala-Bangui et Douala-Ndjamena, sans oublier sa position stratégique de proximité avec la République Centrafricaine et du Congo-Brazzaville», a-t-il fait savoir au cours d’un atelier tenu le 21 mai 2021 à Bertoua.

Au cours de cette rencontre, les participants ont été édifiés sur les enjeux liés à la conception et à la matérialisation de ce projet. De façon concrète, ils ont été édifiés sur les notions et les principes fondamentaux qui encadrent la création d’une ZES; sur les modalités et les conditionnalités de sa maturation; les cadres juridique, fiscal, réglementaire et institutionnel appropriés, précise Le Messager.

La région de l’Est offre un potentiel considérable pour promouvoir le développement de l’industrie forestière. Pour Jean Marie Dimbélé Sodéa, maire de la ville de Bertoua, le fait de classer Bertoua comme zone économique spéciale apportera une plus-value au tissu économique locale. «Bertoua sera le lieu par excellence de stockage de tous les bois en grumes en provenance de la République Centrafricaine et du Congo-Brazzaville. Ce qui constituera un vaste regroupement d’industries, sans oublier les petites et moyennes entreprises de transformation du bois», a déclaré l’édile dans les colonnes du journal.

 

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique