Cameroun - Développement du Sud: Le ministre Jacques Fame Ndongo convie les ministres de l’Eau et de l’Énergie, des Postes et Télécommunications, des Travaux Publics, des Finances, des Forêts et de la Faune et de la Décentralisation et du Développement Local, à une réunion pour le développement de la région d’origine du Chef de l’État

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Oct-2021 - 10h45   10789                      
18
Le ministre Jacques Fame Ndongo MINESUP
Cette réunion tenue pour la première fois le 16 octobre 2021 à Ebolowa, a été baptisée «Rencontre fraternelle du Sud».

Théâtre des affrontements entre les enfants de la même région depuis un certain temps, la région du Sud a décidé de présenter une autre image d’elle-même. En effet, le 16 octobre 2021, le ministre des Enseignements Supérieurs, le Pr. Jacques Fame Ndongo a réuni à Ebolowa, pour la première fois, les fils et les filles de la région du Sud. Il était question «d’explorer la niche d’opportunités qu’offre la région pour son développement intégral et, partant, sa contribution à l’émergence du Cameroun», rapporte le quotidien Cameroon Tribune en kiosque ce 18 octobre 2021.

Réunis sous la bannière «Rencontre fraternelle du Sud», les élites de cette région et autres personnalités de la région d’origine du Chef de l’Etat Paul Biya ont travaillé sur le thème: «Ensemble, consolidons les acquis; ensemble, construisons l’avenir», écrit le reporter.

D’entrée de jeu, les participants venus des quatre départements de la région ont suivi les exposés présentés à l’occasion: «la problématique des routes de la région du Sud, par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi; le défi de l’eau et de l’énergie, par le ministre Gaston Eloundou Essomba; l’exploitation forestière et le développement des communautés locales, par le ministre des Forêts et de la Faune, Jules Doret Ndongo; les réseaux de télécommunications, par le ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom li Likeng; la décentralisation: enjeux, défis et perspectives, par le secrétaire général du ministère de la Décentralisation et du Développement local, représentant le ministre Georges Elanga Obam; et la stratégie de lutte contre le chômage des jeunes, par Camille Moute à Bidias, directeur général du Fonds national de l’emploi», lit-on.

Au moment des échanges, Louis Paul Motaze, le ministre des Finances, a parlé du développement économique de la région à travers la production des richesses et la valorisation des atouts. Sur la question des routes, le MINTP a appelé à «l’implication positive des élites dans la réalisation des projets devant renforcer la qualité d’un réseau routier évalué à plus de 10.705 KM et qui s’ouvre à trois pays de la sous-région Afrique centrale: le Congo, le Gabon et la Guinée équatoriale», peut-on lire.

Au final, des recommandations ont été faites pour rattraper les retards économiques et infrastructurels de la région et appeler aux renforcements des canaux d’accès de la jeunesse aux élites. Un comité de suivi placé sous la direction du Conseil régional du Sud a été créé.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique