Cameroun - Développement du tissu industriel: L’Agence de Promotion des Investissements signe des conventions avec quatre entreprises privées à hauteur de 24 milliards de FCFA

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-May-2020 - 14h08   1641                      
0
Siège Agence de Promotion des Investissements archives
Les secteurs concernés sont le bois, l’agroalimentaire, l’industrie chimique et le secteur manufacturier.

Le 14 mai 2020 à Yaoundé, dans le but de développer le tissus industriel du pays, l’Agence de Promotion et des Investissements (API), par la voie de son directeur général, Marthe Angéline Minja, a signé des conventions avec quatre entreprises exerçant dans l’industrie chimique, du bois, de la manufacture et de l’agroalimentaire. Ces conventions sont relatives à l’agrément sur les incitations à l’investissement privé, d’«un montant global de 24 milliards de FCFA à injecter», précise le journal gouvernemental, Cameroon Tribune, paru ce 15 mai 2020.

Un millier d’emplois est envisagé à long terme. L’industrie chimique seule avoisine les 600 emplois. Il s’agit de la société SCS Alid Sarl, du promoteur William Fotso. L’homme d’affaires «parle d’étendre l’unité de raffinerie d’huile de palme située à Douala à hauteur de 15 milliards de FCFA. Selon lui, cette unité de transformation produira près de 500 tonnes d’huile au quotidien et va combler le déficit en huile de palme et la forte demande en oléine sans cesse croissance», note le journal.

Côté agroalimentaire; le groupe Sasel S.A, annonce que «près de 5 milliards de FCFA seront utilisés pour le projet portant sur l’extension de son unité industrielle de raffinage de sel à Douala. Il compte faire passer sa capacité de production de 10 à 20 tonnes par jour… Comme retombées en termes d’emplois, l’on parle de 160 places prévues pour ce projet», lit-on.

La société Sif-Inter SARL, est une usine italienne de bois basée à Yaoundé. Elle a  estimé son investissement à «2.5 milliards de FCFA avec en prime 300 emplois à créer», peut-on lire.

Enfin, l’industrie manufacturière Nking Plastics, a indiqué par la voie de son directeur général, Luther Gapapha, que «le projet de l’entreprise consiste au traitement et à la gestion des déchets pour un investissement de 1,5 milliard de FCFA. Il est question d’effectuer une collecte locale de plastiques et d’importer une partie de la matière première pour affiner le recyclage. Une soixantaine d’emplois sont prévus pour cette industrie qui compte aussi installer des machines pouvant booster ce secteur d’activité».

 

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique