Cameroun - Digitalisation des banques/Louis Paul Motaze (ministre des Finances): «Tous les acteurs devront accepter de s’adapter à la nouvelle donne»

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Nov-2020 - 16h42   10074                      
0
Louis Paul Motaze Archives
L’argentier national s’est ainsi exprimé dans le cadre d’une interview accordée au quotidien d’Etat Cameroon Tribune.

Dans une interview qu’il a accordée au quotidien d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 26 novembre 2020, le ministre des Finances (MINFI), Louis Paul Motaze, a répondu aux questions sur la digitalisation des banques au Cameroun.

La digitalisation des banques «présente des avantages dont l’accessibilité, la réduction du temps et des coûts de transactions. Par ailleurs, dans le contexte actuel marqué par la pandémie du Covid-19 pour laquelle il est recommandé de pratiquer la distanciation physique, cette innovation qui permet d’avoir accès aux services bancaires sur un téléphone portable, une tablette ou un ordinateur, participe à la protection des Camerounaises et des Camerounais», déclare le ministre dans les colonnes du journal.

Comme impact de ce mouvement, l’argentier national espère «un élargissement de la gamme de produits et des services à offrir aux Petites et moyennes entreprises, Très petites entreprises et personnes physiques, une diminution du temps et des coûts liés à l’obtention des facilités bancaires et des crédits, et une augmentation du taux de bancarisation et de financement de l’économie camerounaise», peut-on lire.

Enfin, pour réussir cette transformation digitale du service bancaire, Louis Paul Motaze confie que: «Le premier facteur clé de toute réussite est la volonté… Tous les acteurs (banques, autorités de régulation, épargnants) devront accepter de s’adapter à la nouvelle donne. Le deuxième facteur est la formation. Il appartiendra aux banques de bien former les banquiers à leur nouveau métier, aux autorités de régulation de se mettre à jour sur les dernières pratiques en matière d’encadrement des activités de banque digitale et à tous les épargnants que nous sommes, d’accompagner amis, membres de la famille, à l’utilisation des services bancaires offerts sur des plateformes digitales. Enfin, il faudra des infrastructures performantes et des systèmes d’information fiables pour garantir la sécurité de l’épargne et des transactions des camerounaises et des camerounais», lit-on.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique