Cameroun - Discours de fin d’année 2020 de Paul Biya: En extase, le ministre Fame Ndongo publie un long texte dithyrambique sur les réseaux sociaux

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Jan-2021 - 12h04   13322                      
20
Jacques Fame Ndongo Archives
Dans un document de quatre pages, le ministre de l’Enseignement Supérieur et porte-parole du RDPC, dans un style qui lui est propre, fait l’éloge du dernier message à la nation du Chef de l’Etat.

Jacques Fame Ndongo a été conquis par le message de Paul Biya à la Nation le 31 décembre 2020. C’est le moins que l’on puisse dire après avoir parcouru «Voici venu le temps des lumières», le texte de quatre pages que le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Supérieur a signé le 1er janvier 2021 pour analyser le discours présidentiel.

Extrait: «31 décembre 2020. Vingt heures. Palais de l’Unité (Yaoundé). Le temps suspend son vol. Décor à la fois naturaliste (mât doré et drapeau de la République, pupitre vitré) et virtuel (image digitale inédite et flamboyante du palais présidentiel, dans un environnement bleu-ciel, symbole de l’espoir, voire de l’espérance, en surimpression derrière le Chef d’Etat vêtu d’un costume noir, signe de sa profonde affliction liée aux multiples morts du COVID-19,aux nombreuses atrocités perpétrées par de prétendus ‘‘sécessionnistes’’, aux exactions des obscurantistes de la secte Boko Haram, aux macabres accidents de la circulation, aux diverses calamités naturelles etc…). Le Chef de l’Etat a toujours réagi avec promptitude et efficacité à ces dysfonctionnements multiformes.

Alors que la nuit étoilée étale ses ailes majestueuses et chatoyantes sur la capitale attentive et haletante, Paul Biya prend la parole, comme Alexandre le Grand prenait une cité: avec ténacité, pugnacité et magnanimité (au sens latin de ‘‘magna’’ =grande, «anima» = âme). Il répond adroitement aux attentes du peuple et trace, avec lucidité, le sillon du futur»

Le Secrétaire national à la communication du RDPC, le parti au pouvoir, soutient qu’à travers un «verbe olympien», le Chef de l’Etat s’est montré à la hauteur de cet exercice qu’il faisait pour la 38ème fois.

«Encore une fois, et de fort belle manière, le Président de la République fascine son auditoire et les téléspectateurs par son verbe olympien, et la valorisation permanente de ce ‘‘Graal’’ qu’est le triptyque Paix-Travail-Patrie (qui sous-tend son message du 31 décembre 2020), une pierre philosophale que recherche toute personne sensée, un idéal que les mathématiciens nomment ‘‘asymptote’’ et que l’humain scrute avec détermination et obsession. Paix des cœurs, des corps, des esprits et des localités sur toute l’étendue du territoire. Travail pour accélérer, consolider et maximiser le progrès de tous, par tous et pour tous. Patrie pour annihiler toute velléité de déstabilisation des Institutions de la République et de stipendier la terre sacrée de nos», exalte le membre du gouvernement.

Ci-dessous le texte intégral:

 
Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique