Cameroun - Discours de Paul Biya: Cabral Libii (PCRN), Joshua Osih (SDF) et Garga Haman Adji (ADD) ont réagi

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Sep-2019 - 19h21   13406                      
6
Cabral Libii, discours du 31-12-2018 capture d'écran
Ils ont été contactés par la rédaction du quotidien Mutations, où ils ont donné chacun son avis.

Tous, malheureux candidats à la dernière élection présidentielle, ils n’ont pas manqué de donner leurs avis sur le discours prononcé par Paul Biya hier. Pour Cabral Libii«sur l’annonce forte qui est intervenue à la 20ème minute, il (Paul Biya) l’a dit lui-même qu’il est temps pour un dialogue qui est appelé par multiple acteurs dont modestement ma personne. Maintenant que le dialogue arrive, moi, je reste sur ma faim, parce qu’il n’y a pas de date qui soit annoncée, ni de lieu fixe. Mais puisque c’est annoncé pour la fin de ce mois, j’espère que ça ne connaîtra pas le même sort que les annonces de la CAN ‘’le jour dit’’ et que ça aura effectivement lieu», rapporte le journal Mutations en kiosque ce 11 septembre 2019.

Quant à Joshua Osih, le candidat du Social Démocratic Front: «cela fait plusieurs année que tous les camerounais, sans exception, appelaient à ce dialogue. Finalement, il (Paul Biya) s’est réveillé. C’est déjà ça. On attend donc de voir ce qui continue dans cette annonce, quel est le dialogue dont il parle… Nous avons lors de notre dernier Comité exécutif national, pris la décision très lourde, de sortir des institutions, de ne pas participer à la session parlementaire de novembre, de ne plus participer aux élections au Cameroun, si monsieur Biya ne bouge pas. Nous voyons avec son annonce, qu’il y a un début de mouvement», note notre confrère.

Enfin, Garga Haman Adji, le président national de l’Alliance pour la Démocratie et le Développement (ADD) dit dans les colonnes du quotidien sus évoqué qu’il est très content que: «contrairement à d’habitude, le Président ait pris le temps qu’il faut pour porter les faits, les causes et les conséquences de cette situation à la portée de tous les camerounais. Rarement il a été aussi long. Mais, c’est absolument nécessaire pour que tout le monde puisse se saisir de la réalité de cette situation et surtout, de ce qu’il avait à dire à savoir: que chaque région a ses problèmes; mais c’est la manière de les expliquer qu’il faut conduire de la bonne manière. J’attendais ce fameux dialogue. Le Président ne pouvait pas faire mieux».

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique