Cameroun - Disparition de Mgr Balla: Un livre fait la lumière sur la mort tragique de l’évêque de Bafia

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Apr-2019 - 12h07   3488                      
0
Mgr Jean Marie Benoît Bala Archives
Le livre publié aux éditions du Schabel, revient sur les circonstances, sur les faits, interroge les silences, les contradictions, l’oubli, les énigmes et les non-dits du décès du prélat.

C’est l’ouvrage d’un journaliste et auteur camerounais. Léger Ntiga puisqu’il s’agit de lui, est un journaliste connu comme un spécialiste des questions de l’église Catholique. Il vient de faire paraitre «Mgr Bala, un crime trop parfait», aux éditions du Schabel. Le sous-titre du livre de Leger Ntiga: «enquête sur la disparition de l’évêque de Bafia», trahit à suffisance la démarche que l’auteur a suivie dans son ouvrage.

Faut-il le rappeler que, l’évêque de Bafia est mort dans des circonstances troubles et que sa disparition brutale a fait couler beaucoup d’encres dans le monde. La disparition de l’évêque a été signalée le 31 mai 2017, le jour que le malheur a voulu que l’Abbé François-Xavier Ayissi de la paroisse de Balamba, dans le diocèse de Bafia fasse la découverte de sa voiture immatriculée CE9503V sur le pont de la Sanaga.

Le Tri-hebdomadaire Essingan dans son numéro 189 du 15 avril 2019 rapporte que, le «livre d’actualité ‘’Mgr Bala, un crime trop parfait’’ revient sur les évènements qui vont rendre peu ordinaire une journée qui va commencer comme les autres au cours de ce mois de mai 2017…».

Sa parution annoncée à un mois de la commémoration du deuxième anniversaire de «la soudaine, brutale et ambiguë disparition de Mgr Jean-Marie Benoît Bala» est une aubaine pour les férus de lecture.

Ce chef d’œuvre de Leger Ntiga vient diluer le flou qui persiste près de deux années après, sur la disparition du «serviteur de Dieu». L’émoi de la perte de l’évêque va opposer les dignitaires de l’église catholique du Cameroun, qui «accusent et qualifient d’assassinat brutal cette autre mort d’un ouvrier apostolique au Cameroun», aux pouvoirs publics qui entretiennent «la thèse du suicide par noyade», relate Essingan.

L’annonce de l’ouvrage a été faite le 13 avril 2019.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique