Cameroun - Douala: 1000 conducteurs de mototaxi bientôt détenteurs du permis A

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 28-Sep-2020 - 15h53   1752                      
0
Mototaxis à Douala Archives
L’initiative est financée par le promoteur du projet Moto Afrique, qui a reçu les dossiers des candidats le 26 septembre 2020.

C’est un nouveau coup de pouce pour la régulation du transport par moto à Douala. 1000 conducteurs de mototaxi seront bientôt détenteurs du permis A. L’initiative est de la plateforme des leaders des mototaximen du Wouri qui s’est rapprochée du promoteur du projet Moto Afrique pour solliciter son soutien. «Notre métier rencontre beaucoup de difficultés et nous voulons le régulariser tel que le veut l’Etat. Mais nous ne pouvons pas le faire seul. Raison pour laquelle nous avons sollicité le soutien du promoteur du projet Moto Afrique», explique Willy Kengne, leader des mototaximen de Douala 5e.

En remettant leurs doléances le 26 septembre dernier au promoteur du projet Moto Afrique pour transmission au chef de l’Etat, Paul Biya, 1000 mototaximen ont saisi l’occasion pour solliciter une formation en conduite en vue de l’obtention du permis A. A en croire Samuel Franck Mvondo, «les formations seront engagées dès la fin de cette semaine». Le promoteur du projet Moto Afrique, explique que sa vision est d’assainir ce secteur économique par une formation de ses acteurs pour réduire les accidents.

Il est également question à long terme, poursuit-il, d’assainir ce secteur d’activité pour le professionnaliser. Lancé le 8 juillet 2020 à Douala, le projet Moto Afrique a déjà formé plus de 500 mototaximen en attente de délivrance du permis A. «Le prix de la formation est de 21.000 FCFA. Mais les candidats déboursent une avance de 7.000 FCFA et nous complétons le reste. Dès l’obtention du permis, ils paient les 14.000 FCFA restants», explique Samuel Franck Mvondo.

Outre Douala, le projet Moto Afrique initié depuis deux ans, s’est déjà déployé à Yaoundé et Kribi, avec plus de 10.000 conducteurs de mototaxis formés. En plus de la formation à l’obtention du permis de conduire, le projet les accompagne pour la souscription à une assurance et une couverture sociale par l’inscription à la Caisse nationale de la prévoyance sociale (CNPS).

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique