Cameroun - Douala: La Communauté urbaine érige une passerelle pour éviter des accidents de la route au «quartier Bafia»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Feb-2018 - 11h01   4308                      
0
La passerelle... Facebook
Le délégué du gouvernement Fritz Ntone Ntone a visité le 18 février 2018 cette réalisation ainsi que le chantier en cours en cours à l’hôpital militaire de région N° 2.

Une descente des autorités de la ville de Douala au nombre desquelles le gouverneur de la région du Littoral Samuel Ivaha Diboua  et le  délégué du gouvernement au près de la Communauté urbaine de Douala Fritz Ntone Ntone a eu lieu au lieu dit « quartier Bafia » le dimanche 18  février 2018. Tous sont allés visiter la nouvelle passerelle qui permet désormais aux riverains de traverser le dangereux et meurtrier axe qui environne leurs habitations en toute sécurité.  « On ne peut plus avoir des accidents. Quitte à nous maintenant à partir d’aujourd’hui, de commencer à sensibiliser toute la population à ne plus traverser la route parce qu’on a déjà un nouvel outil qui nous donne la sécurité. A savoir monter les escaliers pour traverser. Dernièrement, on a eu un accident. C’est la semaine passé que nous avons enterré une victime », dit un riverain interrogé par Canal 2 international.

Le gouverneur  Ivaha Diboua a lui aussi apprécié l’utilité de l’ouvrage.  « Vous savez que ce n’est pas la seule passerelle. D’autres vont également suivre. Mais, d’une manière générale c’est à l’actif du chef de l’Etat son excellence monsieur Paul Biya qui tient à ce que notre cité soit l’une des cités-phares pour les événements attendus », a-t-il réagi.

La délégation a ensuite rallié l’hôpital militaire de région Numéro 2, situé au quartier administratif Bonanjo. L’avancement des travaux de pose des pavés  était ce qui constituait la préoccupation de Fritz Ntone Ntone.  « Les jours ouvrables ce n’est pas facile de venir perturber le travail des médecins et des infirmiers. C’est pour cela que nous avons choisi discrètement un dimanche  pour venir voir l’état d’avancement des travaux. Les travaux ne sont pas encore finis. La mission de contrôle et l’entreprise ont des problèmes de règlement en raison de la conjoncture économique ». Il a annoncé que la communauté urbaine va mener d’autres actions du genre dans la ville de Douala.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique