Cameroun - Douala: le corps d’un enfant de 5 ans retrouvé dans un puits à Yato vendredi, cinq jours après son rapt par son oncle de 19 ans

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Mar-2019 - 12h22   5918                      
1
Une vue de la ville de Douala Archives
Le petit Lionel Alex Wanko a joué avec des camarades pour la dernière fois de sa vie le dimanche 24 février 2019. Selon des sources à la brigade de recherche III de Bonabéri, citées par Cameroon Tribune du mardi 5 mars 2019, c’est ce jour-là qu’il a été enlevé, dans une cour au quartier Minkwèlè à Bonabéri, par Ndassi F., son oncle maternel, âgé de 19 ans.

Le corps du garçonnet a été retrouvé le vendredi 1er mars dans un puits à Yato par les forces de l’ordre, conduites là par le ravisseur, que les enquêtes avaient permis de coincer. «Les sapeurs-pompiers ont remonté une dépouille à la peau desquamée, pieds et poings liés, langue pendante», commente le journal.

Les parents, Clovis Gilbert Ebobisse et Morelle Monkam, confinés pendant plusieurs jours dans une antichambre d’anxiété, ont été tétanisés par l’horreur de cette découverte. «Je ne savais pas que mon frère pouvait me faire une telle chose (…) Ce dimanche-là, ils ont regardé la télé ensemble dans ma chambre. Il était là avec nous à rechercher l’enfant perdu. On ne se doutait de rien. Je remets tout entre les mains de Dieu », a confié la mère à nos confrères.

Selon Cameroon Tribune, la famille avait signalé la disparition sur la chaîne Equinoxe, adjoignant un numéro de téléphone au message d’alerte. Les parents ont reçu un appel anonyme et une demande de rançon de 500 000 FCFA. Puis d’autres. A chaque fois, ils exigeaient de parler à l’enfant, ce qui ne s’est jamais fait.

Lundi, les forces de l’ordre saisies ouvrent l’enquête. Les gendarmes établissent que Ndassi F. est l’une des dernières personnes vues avec l’enfant. Interrogé sur ses déplacements aux heures supposées du kidnapping, le suspect tient des propos contradictoires.

Finalement, il avoue: il a enlevé l’enfant, et est allé appeler d’un call-box en maquillant sa voix. Pourquoi avoir tué le petit ? On l’ignore encore. Ndassi F. est gardé à vue à la brigade, et le corps de Lionel Alex a été déposé à la morgue de l’hôpital de district de Bonassama.

De source policière, cinq enlèvements «spectaculaires» ont été enregistrés ces derniers mois dans Douala 4e. Les gendarmes ont mis la main sur un groupe de présumés kidnappeurs, déférés à la prison centrale de Douala il y a deux semaines.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique