Cameroun – Drame à Buea (Sud-Ouest) : L’armée clarifie les circonstances de la tuerie de la jeune écolière, et confirme le décès du gendarme

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Oct-2021 - 17h50   18357                      
48
Colonel Cyrille Atonfack capture d'écran
Le chef de la division de la Communication au ministère de la Défense, le capitaine de Vaisseau Cyrille Serge Atonfack Guemo, apporte des clarifications sur les circonstances de cette double tragédie survenue ce jeudi 14 octobre 2021 à Buea.

On en sait un peu plus sur les circonstances de la mort de la jeune écolière tuée par balles ce jeudi 14 octobre 2021 sur le chemin de l’école à Buea, département du Fako, région du Sud-Ouest. Le ministère de la Défense a réagi à cette actualité,  et a apporté des clarifications sur les faits qui ont conduit à cette tragédie au lieu-dit Bokova. Dans un communiqué rendu public ce jour, le chef de la division de la Communication au ministère de la Défense, le capitaine de Vaisseau Cyrille Serge Atonfack Guemo indique que tout est parti de l’interpellation d’un véhicule de marque Toyota, modèle PICNIC, sous immatriculation de châssis CH 068122, qui transportait la jeune Louise Ndialle.

De la teneur de ce document, on retient que c’est suite au refus d’obtempérer du conducteur du véhicule que le gendarme a décidé d’ouvrir le feu sur le véhicule et que le pire s’est produit par la suite. « Dans une réaction inappropriée, inadaptée à la circonstance et manifestement disproportionnée par rapport au comportement irrévérencieux du conducteur, l’un des gendarmes a, au mépris du sacro-saint principe de précaution, procédé à des tirs de sommation dans le but d’immobiliser le véhicule. C’est alors que la nommée Louise Ndialle, jeune élève âgée d’environ 05 ans et se trouvant à bord du véhicule en question, sera mortellement atteinte par une balle à la tête », indique le porte-parole de l’armée.

Le capitaine Atonfack confirme par ailleurs le décès du gendarme à l’origine de cette scène d’horreur, tué à son tour par des populations en furie.  

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique