Cameroun - Drame d’Ebebda: La rescapée de l’accident raconte ce qui s’est passé

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Nov-2016 - 17h27   58882                      
1
Route Yaoundé-Bafoussam Archives
Dame Onana Hélène a eu la vie sauve grâce à un saut reflex dans un ravin.

Un grave accident de la circulation a eu lieu dans la matinée du 2 novembre 2016 au lieu-dit Ekok-Djem, à 48 km de Yaoundé, dans l’Arrondissement d’Ebebda, sur la nationale n°4 reliant Yaoundé à Bafoussam. Dix femmes qui revenait d’une séance de prière ont toutes été percutées par un véhicule de marque Toyota immatriculé LT 939 EK. Une seule a eu la vie sauve grâce à un bond réflexe dans un ravin. «La voiture venait à vive allure. Il n’y avait pas d’autre voiture. J’ai vu le chauffeur balancer et j’ai crié ‘’Nous sommes déjà mortes’’. Puis, j’ai sauté et je suis tombée dans le ravin. Les autres, elles sont toutes mortes», raconte au micro de la CRTV, Onana Hélène, la rescapée.

D’après le Père Noestor Urbain Tsanga, aumônier diocésain, qui est l’une des dernières personnes à avoir vu les neuf femmes en vie, «après avoir célébré l’eucharistie elles sont allées à la grotte mariale. Après ce moment de prière, elles ont décidé de commun accord d’aller rendre visite à leur consœur. Chemin faisant, un monsieur à bord de sa voiture a dû déraper. Et comme elles étaient en rang, il les a toutes ramassées. Nous remettons tout à Dieu, je suis sans voix», explique-t-il, ému.

Le Préfet du Département de la Lékié est descendu sur les lieux de l’accident. Des mesures ont été prises pour la prise en charge de l’unique rescapée qui suit actuellement des soins dans un hôpital. Pour les décédées, les corps seront acheminés à la morgue de l’hôpital de district d’Obala. S’il s’avère que la capacité de la morgue de cet hôpital est réduite, d’autres corps seront conservés à Yaoundé, informe le Préfet. La liste des victimes n’a pour l’instant pas encore été communiquée.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique