Cameroun – Drame: Un jeune homme de 25 ans assassiné pour quelques bières dans la localité d’Etoa (Yaoundé III)

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-May-2020 - 04h08   11426                      
6
Poste centrale de Yaoundé Fred BIHINA
Athanase Loïc Mbarga a été battu à mort par un tenancier de bar et ses amis pour défaut de paiement d’une facture.

Les habitants du quartier Etoa dans le troisième arrondissement de la ville de Yaoundé, se demandent encore certainement  ce qui a bien pu  pousser les assassins d’Athanase Loïc Mbarga, à commettre l’irréparable.

Est-ce parcequ’il n’a pas pu régler la facture qui a lui a été remise par le propriétaire d’une buvette du quartier, où il s’est assis samedi dernier (02 mai 2020) pour se rincer le gosier? Ou alors, était-ce un acte prémédité? La première hypothèse semble la plus plausible. Du moins si l’on s’en tient aux informations relayées par le trihebdomadaire l’Anecdote dans son édition en kiosque le vendredi 08 mai 2020.

A en croire nos confrères,

«Athanase Loïc Mbarga, est venu de Zoétélé pour un séjour à Yaoundé, chez son frère cadet. Las de passer ses journées à la maison lorsque son frère se rend  au travail il décide de visiter le quartier. Il se rend dans la buvette du coin et offre à boire aux occupants du moment, qui n’étaient autre que le propriétaire et ses amis. Après avoir offert plusieurs tournées de bières, il est défaillant de 4250 FCFA, u moment de régler la facture. Le bienfaiteur rassure le propriétaire sur sa bonne foi. Aussi, comme caution morale, donne-t-il l’identité de son frère cadet, bien connu dans le coin. Ce sera peine perdue, car le propriétaire courroucé lui somme de payer sur le champ ce qu’il a consommé. Pour mettre en exécution ses menaces, ses amis et lui se sont saisis de la victime, l’ont déshabillée, ligotée et bâillonnée pour que ses cris n’alertent pas le voisinage. Ils lui ont par la suite administré une bastonnade avec des matériaux sophistiqués qui a duré de 20 heures à 2 heures du matin», lit-on dans les colonnes du journal.

Surpris de ne pas trouver son ainé à la maison à son retour du boulot, le frère cadet d’Athanase Loic Mbarga va se lancer à sa recherche. Aux alentours de 5 heures du matin, après l’avoir cherché toute la nuit, Il va finir par découvrir  l’endroit où il était retenu. Des négociations vont alors s’engager, mais les tortionnaires vont rester campés sur leurs positions, arguant que seul le paiement de la facture susmentionné pourrait permettre à l’infortuné de recouvrer la liberté.

Confus, ce dernier va s’en retourner à la maison pour essayer de signaler aux habitants du quartier cette barbarie. Malheureusement à son retour, il va trouver le corps sans vie de son frère, dans une rigole, abandonné par ses meurtriers qui ont disparu sans demander leur reste.

Fort heureusement précise le journal d’Amougou Belinga, le commandant de brigade de gendarmerie, qui s’est saisi de l’affaire, a déjà mis la main sur quelques complices.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique