Cameroun - Ebolowa: Le nouveau Commandant du Groupement Mobile d’Intervention N° 8 du Sud en poste

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Apr-2021 - 14h44   1595                      
0
Ville d'Ebolowa Archives
Le commissaire principal de Police, Michel Biakolo Akoa, a été installé le 1er avril 2021 par le délégué régional à la Sûreté nationale du Sud, le commissaire divisionnaire Hubert Nicolas Zo’ombame.

Le commissaire principal de Police Michel Biakolo Akoa est désormais aux commandes du Groupement mobile d’intervention (GMI) N° 8 du Sud. Le nouveau commandant a été installé dans ses fonctions le 1er avril 2021 par le délégué régional à la Sûreté nationale du Sud.

Selon le journal Le Messager qui rapporte cette information dans son édition du 6 avril 2021, au cours de la cérémonie d’installation, le délégué régional à la Sûreté nationale du Sud, Hubert Nicolas Zo’ombame, a instruit au nouveau commandant du GMI «la tenue sans failles des postes de contrôle aux différentes entrées de la ville d’Ebolowa, à Nnemeyong I sur la route d’Ebolowa, Mvam Essakoe sur la route d’Ambam et à Azem sur la route d’Akom 2. Il s’agit concrètement du contrôle des mouvements de personnes et des véhicules sans tracasserie et sécuriser les points sensibles de la ville d’Ebolowa. Veiller au port systématique du masque, au respect des mesures barrières édictées par le gouvernement en vue d’éradiquer la pandémie».

Le commissaire principal de Police Michel Biakolo Akoa devra également renforcer l’action des forces de l’unité pour le maintien de l’ordre préventif, la protection civile et la surveillance des frontières sur toute l’étendue de la région du Sud. Sécuriser les établissements scolaires et universitaires, encadrer les activités sportives et récréatives. Assurer la formation continue et la discipline générale des personnels placés sous son commandement.

«Votre réussite dépendra de votre capacité d’adaptation aux réalités locales. Car, on ne commande pas à Ebolowa au Sud comme on commande à Bastos à Yaoundé. Les populations du Sud sont hospitalières et n’aspirent qu’à vivre en paix, à vaquer à leurs occupations en toute sécurité. Cependant, du fait de la proximité des pays frères et amis du Cameroun la région est sujette à la criminalité transfrontalière, aux trafics de diverses formes», a rappelé le délégué régional à la Sûreté nationale du Sud.

Pour le nouveau commandant du Gmi n° 8, «il sera question de continuer à maintenir la paix caractéristique de la région du Sud. De lutter ardemment contre la propension de la pandémie. Maintenir les dispositifs dans la sécurisation de nos frontières. Il est question d’actionner le pallier de la collaboration afin de parvenir aux missions de défense et de sécurité de notre pays. Il s’agit de nouer des synergies d’action avec les populations et les autres forces de maintien de l’ordre, les autorités administratives et judiciaires. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire bloc», a-t-il déclaré.

Le nouveau commandant du GMI n° 8 du Sud à Ebolowa est un fonctionnaire de la Sûreté nationale dévoué. Il est titulaire d’un master 2 en stratégie des défenses de sécurité et gestion des conflits et catastrophes et un autre master en sécurité à l’université de Lion 3 en France. Il est également titulaire d’une maîtrise en droit public, apprend-on.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique